Inde: La révolution paysanne élargie aux intouchables -Jacques Chastaing

Les intouchables répondent aux appels des paysans et descendent dans la rue avec leurs revendications

Suite aux appels des paysans et en coordination avec eux, il y a deux jours, les organisations de Dalits (Intouchables) ont décidé de rejoindre le soulèvement paysan pour être plus forts ensemble contre le gouvernement de Modi ; le soulèvement ouvre ainsi ses revendications à celles des plus pauvres.

Des Dalits ont commencé à manifester hier, notamment à Patna, la capitale de l'Etat du Bihar (dirigé par le BJP) faisant entendre les revendication des plus pauvres parmi les plus pauvres.

Ils ont dénoncé qu'il y a 50 millions de familles dans l'État réduits à s'installer dans des zones abandonnées, aux bordures de route ou de rivières, dans les forêts... sans possibilité d'actes de propriété, sans les avantages liés à cela, vivant quasiment en bidonville. Ainsi 60% de l'agriculture dans l'Etat se fait avec des ouvriers agricoles et paysans sans papiers dans leur propre pays, sans compensation en cas de perte de récolte, sans assurances....

1. Ils exigent un logement en cas de destruction de l'Etat de leur baraquement

2. Ils exigent 200 jours de travail par travailleur garantis par l'Etat en cas de faible activité agricole et 500 roupies de salaire quotidien, rien en dessous du salaire minimum..

3. Ils veulent des rations alimentaires pour toutes les familles nécessiteuses.

4. Ils exigent 3000 roupies par mois de pension à toutes les personnes âgées, handicapées, veuves de plus de 60 ans.

5. Ils exigent des écoles publiques et des paiement de bourses.

6. Ils veulent que les travailleurs "migrants" (ouvriers indiens qui travaillent dans une autre ville que celle où ils habitent) et qui ont été chassés de leur travail par Modi au prétexte du Covid, obligés de rentrer dans leur village, reçoivent une allocation de 10 mille roupies.

Par ailleurs les paysans ont décidé d'interdire l'entrée des ministres dans les Etats de l'Haryana et de l'Uttar Pradesh.

En plus des manifestations des 6 (blocage du périphérique de Delhi) et 8 mars (journée de lutte internationale des femmes), de la participation à la grève de la fonction publique les 15 et 16 mars pour la défense des services publics contre les privatisations en manifestant dans les gares pour aider les cheminots en lutte, de l'appel à ne pas voter BJP dans les 5 Etats où ont lieu des élections régionales en mars et avril avec la tournée de meetings pour ça, de la multiplication des Mahapanchayats dans les Etats du Sud à partir du 5 mars, d'une campagne de surveillance des prix agricoles dans tout le pays, les paysans ont décidé d'organiser conjointement avec les organisations ouvrières 3 jours de manifestations communes dans le pays du 23 au 25 mars et ont décidé également de s'adresser aux citadins en plus des jeunes, des femmes, des Dalits et des ouvriers.

PHOTOS

Mahapanchayat à Nagaur dans l'Etat du Rajasthan ; manifestation des employées de cantine à Bengalore dan l'Etat du Karnataka ; manifestation de femmes contre une agression sexuelle du Directeur Général de la Police de l'Etat à Coimbatore dans l'Etat du Tamil Nadu ; manifestation importante de Dalits (Intouchables) à Patna, Etat du Bihar , en soutien aux paysans et pour leurs revendications ; mahapanchayat à Saharanpur ; journal quotidien des paysans des 3 et 2 mars

Peut être une image de textePeut être une image de 1 personne et textePeut être une image de texte

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la nouvelle Revue de Presse Emancipation!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.