Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10591 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 déc. 2021

Macron a versé en 18 mois 740 milliards € aux entreprises sans suivi ni contrôle

Résultats: taux de marge de 36%, le plus élevé depuis 1949, explosion des dividendes distribués aux profiteurs parasites, et suppressions d'emplois !

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: Macron Watch

Il n’existe actuellement aucun moyen de tracer à quelles entreprises sont versées les aides de l’Etat, ni dans quelles proportions (source)

  • Depuis mars 2020, les pouvoirs publics ont pourtant directement versé pas moins de 240 milliards d’euros aux entreprises privées, auxquels il faut ajouter près de 300 milliards de prêts garantis, et près de 200 milliards d’euros au titre du chômage partiel. Hors crise, le soutien public aux entreprises privées s’élevait déjà à 150 milliards d’euros par an, un chiffre deux fois supérieur au déficit public d’alors – sans aucun suivi ni contrôle (source)
  • Il s’agit pourtant d’argent public, qui – quand il est destiné aux services publics en faveur des citoyens comme la Sécu – est en revanche scruté par le Parlement, et contrôlé par des lois de financement (source)
  • La majorité LREM a refusé de s’associer à l’initiative de création d’une Commission d’Enquête sur ce sujet (source)

Conséquence de cette distribution sans condition ni contrôle d’argent public aux entreprises, leur taux de marge a atteint son plus haut niveau jamais enregistré depuis le suivi de cet indicateur en 1949, pour atteindre 36% (source)

Les entreprises du CAC40 dans leur ensemble, toutes soutenues par des fonds publics, ont versé 3 milliards d’euros de dividendes supplémentaires à leurs actionnaires depuis cet été, et réalisé 17 milliards d’euros de rachats d’actions cette année (soit l’équivalent de la construction de 34 hôpitaux publics, ou la rémunération annuelle de 320 000 personnes au salaire moyen) :

Malgré tout, sept des douze groupes les plus bénéficiaires du CAC40 ont supprimé des emplois en 2020 (source) (source) (source) (source)

En complément tous les jours la rubrique Economie de la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener