Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10962 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 janv. 2021

Que la troisième vague sociale soit celle des luttes !

On pourrait être tentés de croire que le gouvernement de Castex est le plus abruti de la bande mais à y regarder de plus près, partout c’est la même improvisation après avoir trop tiré sur la corde. Car une seule préoccupation les guide : maintenir les profits voire en engranger de nouveaux en même temps qu’ils conservent leur domination politique.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: A & R

1 842 455 morts dans le monde, 351 682 aux États-Unis, 65 037 en France, on voit bien qu’on est loin d’une « grippette ». Et pourtant, il y a un peu moins d’un an, le ministre de la Santé et le premier ministre soutenaient que les masques étaient inutiles…. pour éviter la propagation d’un virus dont la rapide transmission se fait essentiellement par gouttelettes respiratoires ou aérosols !

Et la fine équipe de champions de Macron ne s’arrête pas là. Un an après et alors que le seul bon sens amenait à conclure que dans une situation de manque criant de lits d’hôpitaux et de conditions de travail quasiment partout identiques à l’avant-covid, seule l’arrivée des vaccins permettrait de commencer à envisager la sortie de la pandémie, voilà que dès novembre on annonçait une pénurie de vaccins antigrippaux et qu’en ce début d’année 2021, on nous prépare déjà au manque de vaccins anti-covid et à la sélection des premiers patients vaccinés.

Partout dans le monde, les capitalistes font la démonstration qu’ils ne veulent pas préserver notre santé !

On pourrait être tentés de croire que le gouvernement de Castex est le plus abruti de la bande mais à y regarder de plus près, partout c’est la même improvisation après avoir trop tiré sur la corde. Car une seule préoccupation les guide : maintenir les profits voire en engranger de nouveaux en même temps qu’ils conservent leur domination politique. L’urgence pour eux reste l’ouverture aussi longtemps que possible des usines, des moyens de transports et des écoles, de tout ce qui assure le bon fonctionnement de la production en somme… jusqu’à ce que les contaminations soient trop élevées et qu’il faille annoncer des mesures pour éviter un nombre de morts qui ne seraient plus « acceptables ».

Et partout c’est le confinement partiel, le couvre-feu différencié qui alternent avec des fermetures tantôt de commerces, tantôt de piscines, parfois de cinéma, de théâtres ou autres lieux publics. Qu’importe tant que ça ne coûte pas un rond aux patrons.

À ce jour en France, le ministre de la santé annonce la vaccination de 26 millions de personnes d’ici à l'été, soit même pas la moitié de la population totale !

Il est grand temps que le monde du travail et la jeunesse prennent la situation en main!

 Le samedi 23 janvier, à l’appel de la CGT TUI (groupes de voyagistes et de tourisme) aura lieu une manifestation nationale pour l’interdiction des licenciements et la suppression des postes dans les services publics. Dans ce mois de janvier constellé de dates de grèves sectorielles et de mobilisation contre les lois sécuritaires, cette initiative de regroupement est bien salutaire car elle pourra être un premier réceptacle pour exprimer la colère mais aussi les revendications du privé et du public face à ce gouvernement de nantis et de bandits. Et le jeudi 4 février, journée de grève nationale interprofessionnelle devra être un premier point d’étape pour exprimer toutes et tous ensemble l’urgence d’un mouvement d’ensemble, d’une grève générale pour prendre enfin le contrôle de nos vies !

Un outil unique au service des acteurs de l’émancipation. Cliquez sur le logo

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac
Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement