Créteil-Université: les partiels de L3 droit reportés

Les doyens doivent écouter les demandes des étudiants : épreuves en distanciel.

UNEF - TACLE : Tendance Action Collective et Luttes Etudiantes

Lundi, la mobilisation des étudiant.e.s à permis de reporter les épreuves en présentiel qui devaient avoir lieu à ce jour.

Nous en sommes réjouis, car les partiels en présentiel aggravent les inégalités chez les étudiants et sont injustes et inégalitaires. En effet : nous ne pouvons pas avoir eu la grande majorité des cours en distanciel, mais passer les partiels en présentiel !

Après plusieurs pétitions signées par plusieurs centaines d’étudiant.e.s, des communiqués, des mails et des demandes de rencontre, nous n’avons été ni écouté.e.s ni reçu.e.s. Ainsi, l'empêchement de la tenue de ces partiels était notre seule solution. Nous demandons à ce que ces épreuves en présentiel ne soient pas juste "reportées" mais qu'elles deviennent des épreuves en distanciel.

une délégation de représentant.e.s d’étudiant.e.s accompagné.e.s par les étudiant.e.s mobilisé.e.s se sont présenté.e.s aux directions des UFR de droits, d’économie gestion, et à la présidence de l’UPEC et n’ont pas été reçu.e.s. Nous n’avons été reçu.e.s que par des vigiles et des policier.e.s. En effet le doyen de droit n’a pas voulu nous dire lui même qu’il refusait de nous recevoir et à donc fait appel à la police pour qu’elle nous le dise à sa place tout en nous exigeant avec véhémence de quitter les bureaux de l’UFR où nous étudions!

Cette présence policière est choquante, alors que nous ne cherchions qu'à dialoguer au sujet de nos revendications qui sont portées majoritairement par les étudiant.e.s.

Le report des partiels d’aujourd’hui est une première avancée, mais il faut désormais obtenir les partiels en distanciel pour tout le monde et toutes les UFR!

L’annulation des partiels en présentiel est une revendication majoritaire et soutenue par l’UNEF mais également par des élus municipaux, des syndicats professionnels et a également été suivie par la presse.

Il est possible de gagner sur nos revendications, mais pour ça nous devons être nombreux.ses à continuer d’empêcher la tenue des partiels en présentiels et demander des partiels en distanciel avec des modalités justes.

L’Université pour l’instant maintient ces partiels en présentiel demain, ce qui est totalement irresponsable. Nous appelons tous.te.s les étudiant.e.s de toutes les promos et UFR à poursuivre la mobilisation demain à 8h au campus eco-gestion (campus mails Des mèches) afin de faire entendre nos revendications.

Voir la vidéo ici

En complément tous les jours la rubrique Jeunesse/Education de la Revue de Presse Emancipation!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.