Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juil. 2021

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Inde: le soulèvement paysan appelle à bloquer demain la résidence de Modi

Il appelle la population a bloquer la résidence de Modi demain 6 juillet contre les expulsions de logement, puis à descendre dans la rue le 8 juillet contre l'augmentation des prix et va manifester tous les jours devant le parlement à partir du 17 juillet

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Par Jacques Chastaing

Le mouvement paysan et ses soutiens ont appelé à bloquer la résidence du premier ministre Modi le 6 juillet contre son projet d'expulser plus de cents mille habitants de la banlieue pauvre de Delhi à Faridabad Khori et à protester partout dans les rues du pays le 8 juillet contre l'augmentation prix de l'essence, du diesel et du gaz de cuisine. Les gens qui ont déjà commencé à occuper les rues sont appelés à descendre dans les rues avec des bouteilles de gaz.

A partir du 17 juillet juste avant l'ouverture de la saison parlementaire de la Mousson et durant toute sa durée, le SKM (la coordination qui anime le mouvement paysan) va tester des manifestations quotidiennes devant le Parlement de quelques centaines de personnes pour commencer afin, dans un premier temps, à forcer les partis d'opposition à noyer l'activité parlementaire de demandes de remises en cause des lois contre les paysans et les ouvriers. En fonction de ce qui se passera, le SKM verra s'il y a lieu d'augmenter la pression par une participation plus importante aux manifestations tandis que tous les jours continuent à arriver aux campements de Delhi des caravanes impressionnantes de paysans qui ses concentrent aux portes de la capitale.

Pendant ce temps, les manifestations tous azimuts continuent dans le pays, par exemple les producteurs de lait qui ont manifesté dans plus de 25 départements de l'Etat du Maharashtra contre l'écroulement du prix du lait organisé par le cartel industriel du lait. Le 8 juillet les syndicats du secteur public de la défense nationale appellent à une journée noire et à la solidarité de tous ce jour-là contre la suppression du droit de grève qui leur a été notifiée par le gouvernement après qu'ils aient appelé à la grève illimitée à partir du 26 juillet contre la privatisation de leur secteur. Du 19 au 31 juillet les syndicats des banques appellent à la mobilisation contre leur privatisation tandis que les manifestations pour dénoncer la responsabilité de Modi dans les morts du covid se multiplient un peu partout.

PHOTOS

Manifestation contre la hausse du prix de l'essence et du gaz de Haldia à Durgachak dans le district de Purba Medinipur et à Bolpur Jambuni de l'Etat du Bengale occidental ; réunions de la campagne "chaque mort compte" pour dénoncer la responsabilité du gouvernement de Modi dans les morts du covid ; annonce des manifestations au Parlement durant la session de la Mousson

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation! 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Les députés ont adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par toutes les oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean
Journal
La campagne pour la présidence de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss
Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy