Tchad: "Macron a du sang sur les mains"

C’était le 18 avril dernier. Le maréchal Idriss Déby Itno mourrait au front, laissant le Tchad sans chef politique. Aussitôt, un conseil militaire dirigé par un de ses fils, Mahamat Idriss Déby Itno, se met en place. Cette version, c’est la version officielle...Voyons de plus près, avec Thomas Dietrich, spécialiste de ce pays.

TCHAD : "MACRON A DU SANG SUR LES MAINS"

En complément tous les jours la rubrique Afrique Subsaharienne de la Revue de Presse Emancipation!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.