Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10351 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 févr. 2019

Un syndicat de police accuse Castaner d'avoir couvert des agressions sexuelles

Le docteur Frey, médecin inspecteur régional, a été placé en garde à vue puis sous contrôle judiciaire pour des agressions sexuelles. Le syndicat de police Vigi accuse le ministre de l’Intérieur d’avoir été informé de ces agressions, de les avoir couvertes et d’avoir soutenu des sanctions contre un employé ayant dénoncé ce médecin.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

8 Février 2019 - Sputnik News

Le syndicat des personnel du Ministère de l'Intérieur, Vigi, a dans un communiqué demandé la démission de Christophe Castaner. Il accuse le Ministre de l'Intérieur d'avoir été informé dès le 24 octobre 2018 des agissements du docteur Frey, dernièrement placé en garde à vue puis sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer pour agression sexuelles sur de jeunes collègues. Le communiqué assure que le ministre avait en outre défendu ce médecin inspecteur régional contre des accusations l'année dernière.

 Le sort des 500 plaintes déposées contre Castaner met le Net en émoi

Selon ce dernier, M.Castaner a fait le choix de laisser Éric Morvan, Directeur Général de la Police Nationale, qui lui aussi a couvert les agressions sexuelles de ce «médecin», envoyer le secrétaire général du syndicat, Alexandre Langlois, en conseil de discipline, entre autres pour avoir dénoncé de telles pratiques.

Plus encore, il a laissé le docteur Frey traîner ce même Alexandre Langlois au Tribunal de Grande Instance de Metz, pour diffamation.

Déplorant l'augmentation du nombre de suicides parmi ses collègues (déjà 11 en 2019) avec un tel management qui couvre tous les agissements délictueux de la hiérarchie policière, le syndicat demande une nouvelle fois la démission immédiate de MM.Castaner et Morvan.

Le syndicat compte sur le soutien de Mme Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, et espère qu'elle ne fera pas passer des intérêts partisans avant la souffrance de ses collègues.

France Bleu Lorraine a annoncé ce vendredi que le médecin inspecteur régional de la police dans le Grand Est avait été suspendu de ses fonctions.Castaner sur les violences policières: tout le monde «peut faire des bêtises» (vidéo)

Le média signale en se référant à une source policière que le médecin inspecteur régional, âgé d'une cinquantaine d'années, aurait agressé sexuellement de jeunes adjointes de sécurité lors de visites médicales. Il aurait pratiqué, lors de la visite d'aptitude physique obligatoire pour intégrer l'école de police, des caresses et palpations mammaires «assez longues alors que le médecin n'est pas gynécologue».
Plusieurs adjointes de sécurité ont déposé plainte. Le parquet de Reims a saisi l'IGPN.

Ce médecin exerçait depuis plus de 20 ans. Il était chargé d'examiner les policiers accidentés de dix départements, les blessés en service et faisait passer les visites médicales à Metz.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission, reportage aux portes de l’Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Effacement et impunité des violences de genre
Notre société se présente volontiers comme égalitariste. Une conviction qui se fonde sur l’idée que toutes les discriminations sexistes sont désormais reconnues et combattues à leur juste mesure. Cette posture d’autosatisfaction que l’on discerne dans certains discours politiques traduit toutefois un manque de compréhension du phénomène des violences de genre et participe d’un double processus d’effacement et d’impunité.
par CETRI Asbl
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/11)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI