Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10586 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 nov. 2021

Soudan : Programme des comités de resistance pour les jours qui viennent

Tandis que les grèves continuent un peu partout, dans le pétrole, l'énergie, chez les enseignants et étudiants, dans la santé, les objectifs et l'agenda d'un des comités de résistance de quartier

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: Comité de résistance de Griff Ouest

Tandis que les grèves continuent un peu partout, dans le pétrole, l'énergie, chez les enseignants et étudiants, dans la santé, les objectifs et l'agenda d'un des comités de résistance de quartier...

Nos objectifs :

1-Abattage du régime militaire

2-Arrivée à l'État civil complet

3-Remise du processus de formation du conseil législatif des comités de résistance de quartier

Et notre mouvement révolutionnaire continue de monter jusqu'au jour de la remise du pouvoir aux civils :

Samedi 6/11 initiatives individuelles et collectives d'information

Dimanche 7/11 désobéissance civile

Lundi 8/11 désobéissance civile

Mardi 9/11 Prises de parole

Mercredi 10/11 Manifestations communes se terminant par des prises de parole

Jeudi 11/11 Manifestations de préparation pour un million de manifestants le 13 novembre

Vendredi 12/11 Prises de parole dans les mosquées et distribution de coupes

Samedi 13/11. 1 million dans la rue

Source: Luttes Invisibles

Dans toutes les villes du Soudan, la riposte au coup d'Etat militaire a été immédiate, la grève générale est totale, tout est arrêté, le peuple a pris la rue et ne la lâche pas, se préparant le 30 octobre à renverser le nouveau pouvoir militaire.

L'Alliance des Forces Révolutionnaires de la ville de Sennar, à 250 Km au sud-est de Khartoum, a appelé les comités de quartiers, les structures démocratiques de la révolution issus du soulèvement de 2018/2019, ainsi que toutes les forces révolutionnaires, à prendre le pouvoir à tous les niveaux, localement comme nationalement avec un gouvernement révolutionnaire et a appelé les soldats de l'armée à rompre avec le général putschiste et à rejoindre les rangs du peuple.

L'Alliance des Forces Révolutionnaires a déclaré : "Nous travaillons à la formation de conseils locaux et d'Etat et à la nomination de délégués au Conseil national sur la base de la candidature directe de tous les comités de résistance, de l'Union des syndicats et d'un représentant de chaque organisation révolutionnaire politique forte.

Ces conseils annonceront la prise en main de tous les pouvoirs des autorités au travers des manifestations ainsi que leur contrôle des institutions du pouvoir, qui seront tenus par la manifestation permanente de notre peuple."

Outre Khartoum et Omdourman où des quartiers entiers Alshajara et Alhammadab se sont entièrement soulevés, les villes de Zalengi, Wadi Halfa, Elobeid, Wad Madani, Dongola et certainement bien d'autres sont entièrement barricadées et aux mains des insurgés contre le coup d'Etat.

VIDEO : manifestation à Wadi Halfa le 26/10

https://www.facebook.com/SCPSudan/videos/274847927869182

En complément tous les jours la rubrique Afrique Subsahariennede la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien