Faire face, tenir, ne pas plier jusqu'à ce que sa milice abandonne Macron

Depuis jeudi et le lancement de la grève générale, un vent nouveau d'autodéfense souffle sur les manifestations. C'est ainsi que commence toute révolution.

Source: Cerveaux non disponibles
Hier à Paris pour l'acte 56 des gilets jaunes, la police a été plusieurs fois tenue en respect par des manifestants qui avaient décidé de ne plus se laisser impressionné.

Jeudi, un manifestant avait été sorti d'une arrestation par d'autres, malgré 6 policiers autour de lui.

Les pompiers avaient aussi fait reculer la police.

Depuis des mois, le pouvoir a volontairement utilisé la police pour terroriser la population.

Et cela a en partie marché. Mais leur force n'est pas aussi grande qu'ils le laissent croire.

Quand des citoyens se rendent compte de leur force collective, sans forcément être violent, mais juste en tenant tête, la police est rapidement en difficulté.

Images de l'acte 56 à Paris par Amar Taoualit

https://www.facebook.com/cerveauxnondisponibles/videos/568026490598090/

75364726_568027430597996_962724753418747904_n.jpg?_nc_cat=1&_nc_ohc=YkY6FCWNZFgAQmNX_6mz4Vav-aNuC-FAY9p40z3QKTd71d3xfMicT7xOg&_nc_ht=scontent.fhex4-2.fna&oh=f13be4132f635f9ced5c1673cb1ed20e&oe=5E3FA034

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.