Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 juil. 2021

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Inde: le mouvement paysan démontre sa force en luttant contre la hausse des prix

Aujourd'hui 8 juillet, le soulèvement paysan avait appelé à une journée nationale de manifestations contre la hausse des prix et principalement de l'essence, du diesel et du gaz domestique. Le mouvement a été suivi dans tout le pays.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

par Jacques Chastaing

Aujourd'hui 8 juillet, le soulèvement paysan avait appelé à une journée nationale de manifestations contre la hausse des prix et principalement de l'essence, du diesel et du gaz domestique.

Le mouvement a été suivi dans tout le pays démontrant une fois de plus l'ancrage national du mouvement puisque si les protestations ont été principalement suivies dans l'Harayana, le Pendjab et l'Uttar Pradesh, il y a eu aussi de nombreuses manifestations dans le Bengale Occidental, en Uttarakhand, au Bihar, dans le Madhya Pradesh, au Maharashtra, dans le Telangana, le Karnataka, l'Odisha, le Chattisgarh, le Rajasthan, le Kerala, le Gujarat, le Tamil Nadu et le territoire de Puducherry.

La pandémie et les mesures de confinement ont provoqué de fortes baisses d'emplois et de revenus entraînant l'endettement d'une grande partie de la population. Ainsi on voit beaucoup de femmes et mères de familles réduites à mendier des produits de première nécessité. Un militant paysan déclarait : « Je n'ai jamais vu un tel sort pour les femmes, qui errent dans les rues, mendiant du riz et de la farine. Beaucoup de familles ne consomment plus de légumineuses et optent pour des options bon marché comme les pommes de terre. "

Avec la hausse des prix des produits pétroliers, tous les prix s'envolent à commencer par les prix de l'huile et font retourner bien des secteurs et régions au Moyen Age. Ainsi, certains paysans renoncent à utiliser leurs tracteurs pour reprendre des bœufs.

Comme les partis de l'opposition pas plus que la majeure partie des directions des confédérations syndicales ouvrières ne faisaient rien de sérieux ou menaient seulement des manifestations dispersées et relativement invisibles ou inefficaces contre ces hausses de prix, le chômage et les pertes de revenus, le mouvement paysan qui entraîne avec lui de nombreux ouvriers, jeunes, étudiants, femmes, a pris le relai et a appelé à une journée nationale, tous ensemble, le même jour à la même heure, pour toute la population en avertissant le gouvernement que s'il ne prenait pas de mesures immédiates, ils appelleraient à bloquer dans tout le pays et dans chaque village les sièges du BJP, le parti au pouvoir. Du coup, les syndicats et partis d'opposition ont suivi et le parti du Congrès (centre gauche) a appelé à des manifestations à tous les niveaux du 7 au 17 juillet.

Le 8 juillet également, les ouvriers de l'usine sidérurgique Vizag dans l'Andhra Pradesh reprennent la lutte après la période de covid et bloquent l'usine géante le 8 juillet contre sa privatisation après déjà deux jours les 29 et 30 juin tandis que les ouvriers de 41 usines de la Défense étaient appelés à observer une "journée noire" pour protester contre leur privatisation et la suppression de leur droit de grève.

PHOTOS

Blocage à Shahabad Markanda dans l'Etat de l'Haryana à l'appel des paysans contre la hausse des prix de l'essence, du diesel et du gaz ; manifestation de 2,5 Km de long contre la hausse des prix à la porte Tikri de Delhi ; manifestation à Tosham dans le district Bhiwani contre la hausse des prix ; manifestation à Calcutta dans le Bengale Occidental ; manifestation à cheval et à dos de chameau ; manifestation dans l'Uttar Pradesh ; blocage station essence Reliance (groupe qui soutient Modi) dans le district de Barnala ; les ouvriers de l'usine sidérurgique Vizag dans l'Abdhra Pradesh reprennent la lutte et bloquent l'usine géante le 8 juillet contre sa privatisation après déjà deux jours 29 et 30 juin.

Ici trois photos de plus

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation! 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André