Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10383 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mars 2021

Le conglomérat militaro-industriel, un totalitarisme « républicain »

Le « pacte républicain » en défense du nucléaire civil et militaire lie les partis institutionnels LR, PS, Modem, LREM, RN. D’autres contribuent à ce front républicain cocardier.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: Hebdo L’Anticapitaliste - 559 (11/03/2021)

Annonçant à l’usine Framatome du Creusot la construction de six EPR, d’un porte-avion et d’un sous-marin nucléaires, Macron a rappelé fin 2020 : « Sans nucléaire civil, pas de nucléaire militaire, sans nucléaire militaire, pas de nucléaire civil ». Le « pacte républicain » en défense du nucléaire civil et militaire lie les partis institutionnels LR, PS, Modem, LREM, RN. D’autres contribuent à ce front républicain cocardier. Le PCF est contre le nucléaire militaire mais pour le nucléaire civil (avec en retour un financement occulte via les œuvres sociales d’EDF) ; LFI est contre le nucléaire civil, mais Mélenchon prône le renforcement des « capacités militaires souveraines de la France » car « la dissuasion nucléaire demeure l’élément essentiel de notre stratégie de protection ». Pour s’être opposé en 1985 à la campagne d’essais nucléaires français dans l’océan Pacifique, un militant de Greenpeace est mort, tué à bord du Rainbow Warrior coulé par la DGSE. Une bombe posée par l’agent Royal, frère de Ségolène, sur ordre de Mitterrand. Les présidentiables, eux, font allégeance : « Je ne peux m’engager à ne jamais utiliser d’arme nucléaire contre quelque peuple que ce soit »1.

Société nucléaire, société policière

De Gaulle a organisé le passage de la bombe atomique au nucléaire civil (plan Messmer). Une politique imposée par la force (mort du militant anti­nucléaire Vital Michalon en 1977), en s’appuyant sur le complexe militaro-industriel et en reproduisant ses méthodes. Sur simple délit d’opinion, les suspects sont traités comme des terroristes. Une enquête de Mediapart et Reporterre a révélé ces méthodes répressives contre les opposants au projet Cigéo d’enfouissement de déchets radioactifs, dans la Meuse. Depuis 2018, la zone a été militarisée, avec des laissez-passer pour circuler et des interdictions de se rencontrer (levées le 11 février 2021) ; des avocats et journalistes ont été mis en garde à vue. Des millions d’euros, des escadrons de gendarmerie et les technologies de surveillance de masse ont été déployées. Un logiciel permet de visualiser sous forme d’un diagramme les liens entre les personnes (téléphones, déplacements, habitudes) avec photo, état civil, surnom, organisation, classement en « clans »… En 16 ans, un millier de téléphones ont été surveillés, 85 000 messages et conversations enregistrées (vie privée, prestations familiales, situation fiscale, bancaire, achats personnels…).

Un séparatisme d’État

Quant aux travailleurEs du nucléaire, ils et elles sont soumis à la loi du silence et au cloisonnement. Créé en 2016 par le général Cormier, le commandement spécialisé pour la sécurité nucléaire (COSSEN) est en charge de la chasse aux sorcières, s’intéressant aux salariéEs, à leur entourage et aux lieux fréquentés. En juillet 2018, un salarié Orano avec 16 ans d’ancienneté a été mis à pied cinq jours suite à son audition par la Commission d’enquête parlementaire sur le nucléaire. En septembre 2020, un salarié IRSN avec 10 ans d’ancienneté a été licencié sans en connaître le motif : il n’a pas pu se défendre. Avec les décrets sur le fichage des opinions, la loi LSG et la loi « confortant les principes de la République », le gouvernement veut généraliser ce flicage à toute la population, pour neutraliser les « non républicains » fichés comme tels.

Note

1. Jean-Luc Mélenchon, réponse à l’Action des citoyens pour le désarmement nucléaire (ACDN), 27 janvier 2012.

Tous les jours 200 titres en 24 rubriques au service des acteurs de l’émancipation. Cliquer sur le logo

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en EREA, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille