Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 juin 2021

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Inde: les paysans reviennent en masse aux portes de Delhi occupées depuis 6 mois

L'Inde est loin d'être sortie de l'épidémie de covid, mais l'espoir d'en sortir est présent, et avec cet espoir, l'envie de sortir de ce système des groupes industriels ne cherchant que le profit et incapable de protéger les habitants et l'envie aussi de punir le responsable de la catastrophe qui a frappé l'Inde, le gouvernement de Modi.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

par Jacques Chastaing

A l'appel des organisations paysannes, après les récoltes, les paysans et leur soutiens retournent en nombre aux campements des portes de Delhi.

Tous les jours, des convois de milliers et de milliers, voire de dizaines de milliers de paysans et leurs soutiens arrivent aux campements de Tikri, Ghazipur, Singhu, Sahajanpur... aux portes autoroutières de la capitale.

Les dirigeants paysans n'ont pas encore dit pourquoi ils tenaient à renforcer ce front de lutte.

Mais ces nouvelles fortes concentrations de paysans aux portes de la capitale inquiètent le pouvoir.

L'épidémie de covid (ajouté à la période des récoltes) avait en effet d'une part atténué la présence des paysans à Delhi, d'autre part avait suspendu la lutte commune des paysans avec les ouvriers amorcée à Visakhapatnam contre la privatisation de l'aciérie ouvrant la porte à un combat commun contre toutes les privatisations lancées par le gouvernement Modi et, enfin, avait aussi suspendu la marche nationale sur le Parlement à Delhi prévu par le soulèvement paysan début mai.

Une action qui pourrait être à nouveau à l'ordre du jour une fois que l'épidémie de covid aura cessé et qui pourrait expliquer les nouvelles concentrations à Delhi et l'inquiétude du pouvoir.

Il est certainement encore trop tôt pour envisager de telles actions au vu des carnages que continue à faire le covid même s'il semble y avoir une certaine atténuation. Par contre, le mouvement paysan annonce qu'il va intensifier ses actions après les succès nationaux que ses mobilisations des 26 mai et 5 juin 2021 ont eu chez les paysans mais aussi dans toutes les classes populaires.

Pour le moment, les mobilisations populaires autres avec lesquelles les paysans essayaient de construire un front sont en train de reprendre en même temps que les entreprises et divers secteurs d'activité rouvrent : grève des agents de nettoyage dans le Pendjab, grève des ouvriers de la construction dans l'Haryana, grève des agents de santé de la campagne, grève des jeunes médecins... tous pour des protections de santé meilleures et des aides financières pour être en mesure de faire face à ce que les périodes de confinement ont imposé en pertes de revenus et d'emplois et, enfin, une mobilisation importante des Adivasis (indigènes) dans l'Etat de Chhattisgarh pour la protection de leurs forêts.

L'Inde est loin d'être sortie de l'épidémie de covid, mais l'espoir d'en sortir est présent, et avec cet espoir, l'envie de sortir de ce système des groupes industriels ne cherchant que le profit et incapable de protéger les habitants et l'envie aussi de punir le responsable de la catastrophe qui a frappé l'Inde, le gouvernement de Modi.

PHOTOS

Les convois paysans d'aujourd'hui et d'hier marchant sur la capitale

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Des médecins accompagnant des patients en cancérologie confient leurs doutes
La convention citoyenne sur la fin vie qui s’ouvre aujourd’hui doit se prononcer sur une légalisation de l’aide active à mourir. Deux médecins de l’Institut de lutte contre le cancer Gustave-Roussy, qui sont auprès des malades en fin de vie, partagent leur vécu et leurs interrogations.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités
Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André