Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10570 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 avr. 2021

Inde: la révolution en marche ! - Jacques Chastaing

100 mahapanchayats à ce jour avec au moins 3 millions de participants et 20 a 30 fois plus environ de personnes qui en relèvent dans 15 Etats. C'est presque 100 millions de personnes, bien plus que le total de la population française qui fonctionne en démocratie directe sous l’autorité du soulèvement populaire.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le gouvernement semble jouer son va-tout contre le soulèvement paysan qui ne cesse d'étendre son influence et de s'élargir à d'autres catégories sociales. Il veut profiter de la période actuelle des récoltes et du fait que des paysans retournent dans leurs villages, pour tout à la fois lancer une campagne avec le soutien de la presse expliquant que le soulèvement paysan touche à sa fin et en même temps pour lancer une campagne alarmante sur la montée du covid, faisant licencier des millions de travailleurs et interdisant les rassemblements (alors que lui-même est en train d'organiser des meetings de masse sans aucune protection pour les élections dans 5 Etats) pour essayer d'utiliser une éventuelle émotion populaire de peur, et diviser la population, en dressant une partie contre le soulèvement paysan.

Les paysans lui répondent très simplement en substance : "si vous êtes inquiets du Covid et craignez que les rassemblements paysans, aident à la propagation du virus, en vous souciant de la santé des paysans, alors supprimez les lois anti-paysannes et nous rentrerons chez nous. Ce n'est pas plus compliqué que ça".

Mais il y a toutes les chances pour que cette tentative ne marche pas et qu'elle révèle encore plus la crise dans laquelle est entrée le gouvernement qui perd du terrain chaque jour et qui après avoir du suspendre son projet de lois anti-ouvrières sous la menace d'un soulèvement ouvrier, vient de renoncer à augmenter le prix des fertilisants agricoles comme il venait de l'annoncer sur la demande des grands groupes agro-alimentaires, sous la menace de l'extension encore plus rapide de la colère paysanne. Bref, il perd de l'autorité sur un territoire qui s’agrandit de jour en jour et n'est plus capable de décider de quoi que ce soit.

Par ailleurs, pour mesurer l'extension de l'influence du soulèvement paysan, Lakha Sidhana a annoncé son soutien aux paysans avec son organisation de jeunesse. Ce n'est pas rien ! Pour comprendre l'importance de ce ralliement, il faut imaginer une sorte de grand parti issu des jeunes de banlieues pauvres avec à sa tête un ancien gangster converti à la lutte sociale contre l'injustice, à la grande capacité oratoire, qui a une grande influence sur les jeunes de banlieues et qui est un adepte de l'action de rue radicale. En changeant ce qu'il faut changer, c'est une sorte de Malcolm X indien.

Dés cette annonce, la police qui n'ose pas s'attaquer à lui, a fait arrêter son jeune frère qu'elle a battu et abusé sexuellement pour tenter de paralyser le grand frère avec un chantage. En fait, cela pourrait tout au contraire mettre le feu dans les banlieues et bidonvilles des conurbations indiennes - Delhi métropole a 38 millions d'habitants avec un bidonville d'au moins 10 millions- et associer la jeunesse déshéritée des grandes villes au soulèvement paysan.

PHOTOS

Les paysans passent la nuit sur le périphérique Ouest de Delhi qu'ils bloquent et qui bloque la capitale ; réunion au campement de Singhu à une des portes de Delhi avec des responsables de panchayats pour discuter de la stratégie mouvement pour la période à venir ; hier un des meetings paysans sur le périphérique ouest de Delhi ; Lakha Sidhana a annoncé son soutien aux paysans avec son organisation de jeunesse.

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Le naufrage d’un ministre désinvolte
Le voyage de Jean-Michel Blanquer aux Baléares, à la veille d’une rentrée scolaire à haut risque, résume deux années de gestion de la pandémie de Covid-19 : par désintérêt manifeste, il n’a jamais répondu aux craintes et à l’épuisement des enseignants comme des familles. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal — Industrie
Industrie française : l’attractivité de la rente
Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.
par Martine Orange
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre