Les faits d'armes de la police "nationale"

Le 14 mai 1941, plus de 3 700 juifs sont arrêtés à Paris par la police française qui les livre un peu plus tard aux nazis allemands. La plupart des juifs arrêtés mourront en déportation, à Auschwitz. Quatre-vingts ans plus tard, une centaine de clichés pris par un photographe allemand refont surface, qui racontent la « rafle du billet vert »

On comprend mieux pourquoi, les policiers ne veulent pas qu'on les prenne en photo lors de leurs activités d'autant qu'avec 60% de policiers et militaires déclarant qu'ils voteraient Le Pen au second tour des présidentielles (et 74% des policiers en fonction), on peut légitimement se demander, si dans les mêmes circonstances historiques, ils ne seraient pas prêts à recommencer ?

A voir ici: Des photos inédites lèvent le voile sur la « rafle du billet vert », en 1941, dans Paris occupé

Peut être une image de 2 personnes, personnes debout et plein air

En complément tous les jours la rubrique Leur Etat de la Revue de Presse Emancipation!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.