La grève oblige La Poste à céder du terrain !

Gaël reconnu comme représentant syndical même s’il est licencié. Une trentaine d’intérimaires CDIsés sous l’impact de la grève : plus d’un million d’euros a l’année mis sur la table par La Poste, sans compter les dépenses en avocats en huissiers et en vigiles. Pas de réorg depuis 2016 dans le département.

12 Juillet 2018

Gaël est reconnu comme représentant syndical même s’il est licencié

Une trentaine d’intérimaires ont été CDIsés sous l’impact de la grève : plus d’un million d’euros a l’année mis sur la table par La Poste, sans compter les dépenses en avocats en huissiers et en vigiles.

Pas de réorg depuis 2016 dans le département, certains bureaux pas réorganisés depuis 10 ans, plusieurs réorganisations annulées en raison du vol de temps de travail constaté en justice. Et si la grève continue après l’été, toutes les réorgs risquent d’être repoussées à 2019. C’est la méthode de calcul du temps de travail pour TOUTES les réorgs du pays qui sont mises en cause.

La direction de La Poste joue les durs mais elle a déjà commencé à céder du terrain !

© sudposte.hautsdeseine

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.