Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 juil. 2021

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

En hommage au 14 juillet (re)prenons la Bastille

Les sans papiers et pas mal de gilets jaunes appellent à manifester le 14 juillet, les uns contre l'esclavagisme moderne.... les autres aussi.... surtout après le discours de Macron d'hier. Allons-y tous !

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

CONTRE L’ESCLAVAGISME MODERNE

LES SANS-PAPIERS SANS-CULOTTES (et pas mal de gilets jaunes)

PRENNENT LA BASTILLE

Il y a 229 ans, en août 1793, était proclamée à Saint-Domingue (aujourd’hui Haïti) la première abolition de l’esclavage. En février 1794, une délégation, comprenant deux noirs, deux métis et deux blancs, intervenait à l’Assemblée Nationale pour demander, et obtenir, que cette abolition soit officialisée et votée par la Révolution.

Symboliquement, cette délégation était porteuse du drapeau tricolore, sur lequel étaient dessinées trois silhouettes noire, métisse et blanche représentant :

L’ÉGALITÉ DE L’ÉPIDERME ET L’UNITÉ DU GENRE HUMAIN.

Aujourd’hui NOUS, travailleuses et travailleurs sans-papiers, vivant et travaillant en France, occupant des emplois en manque permanent de main d’œuvre tels que la restauration, le BTP, le nettoyage, l’aide à la personne, garde d’enfants, ménage… arborons ce drapeau pour prolonger le souffle du combat contre l’esclavagisme, que nous subissons au quotidien.

Sous-payés, surexploités, sans congés, heures supplémentaires non payées, sans droit au chômage ni à la retraite, payant nos impôts et nos cotisations salariales, nous sommes, comme nos ancêtres, en lutte contre cet esclavagisme moderne, aux ordres de patrons voyous, profitant au maximum de cette main-d’œuvre à très bon marché, à laquelle nous sommes contraints d’appartenir.

Le gouvernement actuel, comme ceux qui l’ont précédé, refuse de nous régulariser car il sait combien notre surexploitation est, depuis des décennies, une aubaine pour l’économie française.

Pour que cesse définitivement cette violation continuelle de l’égalité des droits

Afin d’obliger un patronat sans scrupules de nous déclarer, de payer les charges patronales et nous rémunérer décemment,

Pour en finir avec le travail au noir que nous subissons, nous exigeons :

LA RÉGULARISATION DES TRAVAILLEUR(E)S SANS-PAPIERS

RASSEMBLEMENT MERCREDI 14 JUILLET A 15 H 00

PLACE DE LA BASTILLE (DEVANT L’OPÉRA)

(Le tableau représente la révolution de 1830 et pas celle de 1789, mais ça fait rien, on comprend)

En complément tous les jours la rubrique Politique de la Revue de Presse Emancipation!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte