Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 janv. 2022

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Santé 2022 au Kaohisthan

Apéro: .Entre mars et avril 2021, des pressions inter-ministerielles ont eu lieu pour que la Direction Générale du Travail retire toutes les recommandations élargissant le port du masque FFP2.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: Macron Watch

  • Selon le ministre de la santé Olivier Veran, les autorités sanitaires se diraient défavorables à une généralisation des masques FFP2 ; bien qu’ils soient plus protecteurs, et que plusieurs études l’aient démontré dans le cas du Covid (source) (source) (source) (source) (source)
  • Des documents révèlent qu’entre mars et avril 2021, des pressions inter-ministerielles ont eu lieu pour que la Direction Générale du Travail retire toutes les recommandations élargissant le port du masque FFP2 de ses circulaires (source)
  • Le gouvernement n’a toujours pas revu sa politique d’investissement pour l’amélioration de la qualité de l’air dans les lieux clos pour limiter les risques de contagion par aérosols. Pourtant le coût d’un plan d’investissement pour améliorer l’aération et la filtration de l’air des salles de classe est identique au cout actuellement dépensé chaque mois pour les tests (source) (source) (source)

- Pour rappel, l’investissement nécessaire pour améliorer la qualité de l’air dans les établissements scolaire est également 100 fois moindre à ce qu’à couté le « plan de relance » concédé sans contrepartie ni contrôle aux entreprises (source) (source) (source)

- Pour rappel, l’investissement par habitant du gouvernement dans la qualité de l’air est inférieur de 27 fois à celui réalisé en Allemagne, de 40 fois à celui réalisé en Irlande, de 70 fois à celui réalisé en Hollande (source)

  • Le ministre de l’éducation Jean Michel Blanquer assure qu’il n’y aurait que «autour de 50.000 cas positifs cumulés» parmi les élèves. Or les statistiques officielles pour cette tranche d’âge donnent près de 400.000 cas la semaine de la rentrée (source)
  • Le protocole sanitaire pour les élèves est néanmoins allégé une deuxième fois, trois jours après le premier allégement (source) (source)

- Le premier ministre Jean Castex le justifie car « quand on est cas contact, on ne risque rien » (sic) – ce qui est bien sûr un non-sens (source) (source)

  • Conséquences de l’impréparation du gouvernement malgré les mises en garde, les consignes de criblage des tests ont également été assouplies (une réduction de 75% des criblages a été demandée aux hôpitaux en début d’année) compromettant le suivi épidémiologique de la vague Omicron (source)
  • Sante Publique France ne publie toujours pas les données en « Open Data » pour en faciliter le suivi (source)
  • E. Macron annonce une «stratégie nationale» de lutte contre l’endométriose, sans dévoiler ni budget, ni calendrier, ni même prévoir l’inscription de cette maladie sur la liste des affections longue durée exonérantes (source)

- Le gouvernement, par la voix du ministre de la Santé Olivier Veran, s’y est même opposé en séance. (La résolution de l’opposition sera néanmoins adoptée contre l’avis du gouvernement) (source) (source)

- La maladie touche pourtant près de 10% des femmes en âge de procréer (source)

  • Suivi : Le gouvernement a suspendu le déploiement du « Health Data Hub » qui prévoyait la centralisation des données de santé et son hébergement chez l’entreprise américaine Microsoft (source)

En complément tous les jours la rubrique Santé de la Revue de Presse Emancipation!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte