Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10962 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 avr. 2022

Manifeste internationaliste contre la guerre -Collectif d'organisations

"La guerre criminelle lancée par l’impérialisme russe contre l’Ukraine est la plus grave menace pour la paix mondiale depuis la fin de la guerre froide...En tant que forces anticapitalistes, nous sommes autant solidaires de la résistance du peuple ukrainien que radicalement opposés à cette poussée militariste mondiale."

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Organisations anticapitalistes de Russie, d’Ukraine et de pays de l’Otan

La guerre criminelle lancée par l’impérialisme russe contre l’Ukraine est la plus grave menace pour la paix mondiale depuis la fin de la guerre froide. Elle porte la possibilité d’une conflagration mondiale à un point jamais atteint depuis les initiatives de paix de Mikhaïl Gorbatchev.

Le principal responsable de cette dangereuse évolution est l’impérialisme étatsunien, qui a profité de la chute de l’Union soviétique pour consolider son réseau militaire mondial, étendre sa présence dans diverses régions du monde et lancer des guerres d’invasion en Afghanistan et en Irak. Washington a favorisé en Russie et en Europe de l’Est l’adoption d’un programme néolibéral brutal qui a créé les conditions d’une dérive d’extrême droite dans la plupart de ces pays, en particulier en Russie où les États-Unis ont soutenu le coup d’État antidémocratique de Boris Eltsine en 1993.

Souligner cette responsabilité historique du vainqueur de la guerre froide n’exonère en rien le gouvernement d’extrême droite de Vladimir Poutine de ses ambitions expansionnistes grand-russes, de sa propre poussée militariste, de son interventionnisme réactionnaire mondial accru et, surtout, de son invasion meurtrière de l’Ukraine, l’invasion la plus brutale d’un pays par un autre depuis l’invasion américaine de l’Irak.

En plus du lot de terrible dévastation et de mort qu’elle a apporté à l’Ukraine, l’invasion russe a stimulé l’élan militariste mondial et revigoré l’Otan après des années d’obsolescence. Elle est considérée comme une opportunité pour une forte augmentation des dépenses militaires au profit des complexes militaro-industriels. Ceci se produit alors que les gouvernements de l’Otan eux-mêmes ne cessent de souligner que la force de la Russie a été très surestimée, comme l’a prouvé l’héroïque résistance ukrainienne, et alors que les dépenses militaires des États-Unis représentent à elles seules près de 40 % du total mondial, trois fois celles de la Chine et plus de douze fois celles de la Russie.

En tant que forces anticapitalistes, nous sommes autant solidaires de la résistance du peuple ukrainien que radicalement opposés à cette poussée militariste mondiale. Nous défendons donc de manière ­indivisible les revendications suivantes :

– Retrait immédiat et inconditionnel des troupes russes d’Ukraine

– Soutien à la résistance ukrainienne et à son droit d’obtenir les armes dont elle a besoin pour sa défense, quelle qu’en soit la source

– Soutien au mouvement anti-guerre russe

– La Russie doit être contrainte de payer des réparations pour ce qu’elle a infligé à l’Ukraine.

– Non à toute augmentation des dépenses militaires – nous nous engageons à lancer, dès la fin de cette guerre, une nouvelle campagne pour le désarmement mondial, la dissolution de toutes les alliances militaires impérialistes et une architecture alternative de sécurité internationale basée sur les principes du droit.

– Ouverture des frontières de tous les pays à touTEs les réfugiéEs fuyant les guerres dans n’importe quelle partie du monde.

__________

Premiers signataires :

Mouvement social (Sotsialny Rukh) – Ukraine

Mouvement Socialiste Russe (RSD) – Russie

Black Flag – Russie

Liberation Road – USA

Solidarity : A Socialist, Feminist, Anti-Racist Organization – USA

The Tempest Collective – USA

International Marxist-Humanist Organization – USA

Green Party of Onondaga County (New York) – USA

SAP – Antikapitalisten / Gauche anticapitaliste – Belgium

Midnight Sun – Canadian State

Anti-Capitalist Resistance – England & Wales

International Marxist-Humanist Organization – GB

Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) – France

Fondation Frantz Fanon – France, Martinique

Elaliberta – Greece

Rproject-anticapitalista – Italy

SAP – Grenzeloos – Netherlands

En complément tous les jours la rubrique Politique de la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier