Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 mars 2022

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Inde, Pakistan, Sri lanka: vers des affrontements sociaux majeurs fin mars

Inde: les 28 et 29 mars aura lieu pour la première fois de son histoire, une grève générale de deux jours en continu appelée par l'ensemble des organisations syndicales ouvrières et paysannes. Pakistan, les 27 ou 28 mars, une cinquième marche de masse doit arriver au Parlement. Sri Lanka: les syndicats appellent à une marche sur la capitale le 29 mars.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

par Jacques Chastaing

Photo : arrivée de la longue marche nationale awami à Islamabad le 8 mars 2022

En Inde, les 28 et 29 mars aura lieu pour la première fois de son histoire, une grève générale de deux jours en continu appelée par l'ensemble des organisations syndicales ouvrières et paysannes. Lors de la dernière grève générale, d'un seul jour, le 28 novembre 2020, 250 millions de travailleurs et 50 millions de paysans y avaient participé, la plus grande participation jamais connue dans ce pays et dans le monde. De cette journée était sorti le soulèvement paysan qui a duré un an, a tenu l'agenda du pays durant toute cette année- et n'est pas fini -, et a fortement affaibli f le gouvernement de la droite extrême au pouvoir en Inde, réputé pourtant inflexible, mais qui a reculé face à cette révolte paysanne qui entraînait toutes les classes populaires derrière elle.

Aux mêmes dates, au Pakistan, les 27 ou 28 mars, après déjà quatre marches populaires massives contre la hausse des prix et contre le gouvernement militaro-islamiste au pouvoir qui ont traversé tout le pays de fin février à ces derniers jours, une cinquième marche populaire de masse animée par une alliance de dix partis d'opposition, doit commencer le 23 mars pour aboutir à la capitale Islamabad et y rester à proximité du Parlement pour protéger les députés jusqu'à ce qu'une motion de censure, qu'ils devraient voter le 27 ou 28 mars, fasse tomber le gouvernement. Bien que le vote soit encore incertain, la chute du gouvernement est une possibilité, même si cela va se jouer à quelques voix. Si cela arrivait, ce ne serait pas une motion de censure comme une autre, mais une chute légale sous la pression massive de la rue. Et cela aurait probablement des répercussion importantes sur la région, puisque le gouvernement des Talibans ne tient que par le soutien du gouvernement pakistanais. En tous cas, contre cette menace populaire, le gouvernement en place a appelé ses propres partisans à se mobiliser également ces mêmes jours devant le Parlement, pour faire pression sur les députés afin qu'ils ne votent pas la motion de censure. Quoi qu'il en soit, cela va être chaud.

Enfin, au Sri Lanka, où les syndicats ont annoncé un mois de mars de mobilisations pour les salaires, après déjà des grèves et mobilisations importantes en décembre dernier et en janvier de cette année, les 14 et 15 mars, deux manifestations massives contre la hausse des prix ont eu lieu dans la capitale et une autre ville, tandis que les organisations paysannes qui animent un mouvement depuis des mois avec déjà une manifestation dans la capitale le 22 février, appellent à une marche sur la capitale le 29 mars qui sera soutenue par l'opposition, celle qui a manifesté les 14 et 15 mars en expliquant que le gouvernement n'avait plus de légitimité à rester au pouvoir.

En complément tous les jours la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal
Immigration : le discours de Borne entre « fermeté » et « humanité » ne trompe personne
Les députés et le gouvernement ont débattu mardi soir, sans voter, des orientations du futur projet de loi sur l’asile et l’immigration, annoncé pour le début 2023. Un texte « équilibré », a vanté la première ministre, sans convaincre les oppositions. Profondément divisées.
par Nejma Brahim
Journal
Projet de loi immigration : « Nous sommes sur des propositions racistes »
Le projet de loi immigration, porté par Gérald Darmanin, est discuté mardi 6 décembre à l’Assemblée nationale. L’occasion notamment de revenir sur les chiffres de « la délinquance des étrangers » avancés par le chef de l’État et le ministre de l’intérieur. 
par À l’air libre
Journal — Politique économique
Comment la Macronie a tourné le dos à la rationalité économique
Alors qu’en 2017, Emmanuel Macron se présentait comme le champion de « l’évaluation des réformes », il fait fi des évaluations scientifiques négatives sur sa politique économique. Désormais, sa seule boussole est sa politique en faveur du capital.
par Romaric Godin et Mathias Thépot
Journal — Fil d'actualités
Allemagne : un réseau d’extrême droite voulait attaquer le Parlement
Une vaste opération de la police allemande au sein de groupuscules d’extrême droite et complotistes a conduit mercredi matin au démantèlement d’une cellule projetant des attentats, et qui visait notamment le Bundestag, la chambre basse du Parlement.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet d’édition
2. B.B. King et la légende de Lucille
Il suffit d’avoir admiré son jeu tout en finesse et en agressivité contenue, d’avoir vécu l’émotion provenant du vibrato magique de sa guitare, d’avoir profité de sa bonhomie joviale et communicative sur scène, de son humilité, et de sa gentillesse, pour comprendre qu’il n’a pas usurpé le titre de King of the Blues.
par Zantrop
Billet de blog
L'amour trouvera un chemin
Dans la sainte trinité du jazz, et sa confrérie du souffle, on comptait le Père (John Coltrane), le Fils (Pharoah Sanders) et le Saint-Esprit (Albert Ayler). Il est peu dire que le décès de Pharoah Sanders, le 24 septembre dernier, est une grande perte. L'impact de son jeu, du son qu'il a développé, de ses compositions et de sa quête vers la vérité, est immense.
par Arnaud Simetiere
Billet de blog
Rap et théorie postcoloniale : sur « Identité remarquable » de Younès Boucif
« Un Arabe qui fait du rap y’a pas grand-chose d’original », rappait Younès dans « J’me rappelle ». Mais quid d’un Arabe qui rappe, joue (au cinéma, au théâtre), écrit des romans, manage et se fait parfois, à ses heures perdues, documentariste ? À l'occasion de la sortie de son album, retour sur la trajectoire d'un artiste aux talents multiples.
par Matti Leprêtre
Billet de blog
Playlist - Post-punk et variants
Blue Monday infini et températures froides bien en dessous de celles d'Ibiza en hiver. C'est le moment idéal pour glorifier le dieu post-punk et ses progénitures art rock ou dark wave, fournisseurs d'acouphènes depuis 1979. Avec Suicide, Bauhaus, Protomartyr, Bantam lyons, This heat, Devo, Sonic Youth...
par Le potar