Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 mai 2021

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Inde: paysans massés aux portes de Delhi prêts pour le prochain affrontement...

...tandis que le bateau Modi commence à faire naufrage.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

par Jacques Chastaing

Alors que le covid continue à faire des ravages en Inde et en particulier dans les campagnes dépourvues de moyens de santé, de nombreux Etats indiens, dont ceux de Delhi, du Maharashtra et du Rajasthan, ont fermé un grand nombre de leurs centres de vaccination jeudi 13 mai en raison de la pénurie de vaccins dans le pays.

Modi n'a rien prévu, rien organisé. Il n'a pratiquement conclu aucun accord contraignant pour fournir des vaccins en quantités. Il a passé une maigre commande de 11 millions de doses au SII jusqu'en janvier, puis de 120 millions de doses en mars, au moment même où la deuxième vague montait. Et maintenant, quand il n'y a pas de capacité de production supplémentaire et que la deuxième vague est lancée, plutôt que de se démener pour augmenter la production en supprimant les licences et en laissant les sept entreprises publiques de fabrication de vaccins combler le vide, il a opté pour le marché libre des vaccins !

Or la situation de pénurie est bonne pour les capitalistes puisqu'elle fait monter les prix. Et comme le gouvernement autorise les capitalistes à en fixer eux-mêmes les prix, ils font ainsi un argent fou en vendant des vaccins en nombre insuffisant mais aux prix les plus élevés du monde. Champagne !

C'est la politique du crime organisé.

Mais dans le monde des criminels, on trouve toujours pire et c'est ce qui arrive à Modi...

Après les paysans et les travailleurs, puis les classes moyennes urbaines, ce sont maintenant des capitalistes qui le lâchent. Car si la politique gouvernementale de Modi promet des super-profits... ce ne sont que des promesses. Et les capitalistes préfèrent tenir que courir.

Ainsi, sentant un possible déraillement du scénario de Modi avec des révoltes en masse, l'un des fabricants privés les plus importants de vaccins a quitté le pays pour un pays étranger où il paie des millions à titre de loyer pour un manoir. Il a annoncé à partir de cette sécurité là qu'il y avait trop de pression sur lui en Inde. Il avait demandé des millions au gouvernement pour accélérer la production de son vaccin en Inde. Il a pris l'argent et est parti à l'étranger pour y créer avec cet argent une unité de production de vaccins mais pas pour les indiens.

A gangster, gangster et demi !

La colère monte de partout contre Modi d'autant qu'il s'obstine au vu de tous à faire construire un palais luxueux pour le Parlement plutôt que d'investir dans la santé. Et s'il y a encore des journaux pour suivre le gouvernement en tentant de faire croire que c'est le soulèvement paysan qui est responsable de l'épidémie, le brouillard qu'ils tentent de diffuser dans les esprits, s'estompe de plus en plus, pour faire apparaître Modi tel qu'il est : un criminel.

Et comme les paysans n'ont pas d'autre choix de se battre pour survivre, ils sont en train d'arriver de plus en plus nombreux aux campements paysans des portes de Delhi pour montrer leur détermination et qu'ils se battront jusqu'à la chute de Modi.

On peut donc s'attendre à ce que celle-ci soit inéluctable ; il ne reste plus que la date qui reste encore inconnue.

PHOTOS

Après les récoltes, les paysans réoccupent en nombre les campements des portes de Delhi et se préparent à l'affrontement

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart