La majorité des français opposés à l'intervention militaire au Mali

Pour la première fois depuis le début des opérations, une courte majorité de Français se dit défavorable à l’engagement des armées françaises au Mali (51 %, soit une chute de 9 points depuis novembre 2019 et de 24 points depuis février 2013).

A l’occasion du 8e anniversaire de l’opération Serval (devenue Barkhane en 2014) au Mali qui a vu récemment 5 soldats français mortellement blessés par les mouvements islamistes armés du Sahel, l’Ifop pour l’hebdomadaire Le Point a mesuré le niveau d’approbation des Français sur l’intervention en Afrique.

 Pour la première fois depuis le début des opérations, une courte majorité de Français se dit défavorable à l’engagement des armées françaises au Mali (51 %, soit une chute de 9 points depuis novembre 2019 et de 24 points depuis février 2013).

 Comparativement à différentes interventions militaires de la France à l’étranger, le niveau d’adhésion à celle au Mali reste relativement haut (pour rappel, seulement 24 % des Français soutenaient l’intervention en Afghanistan en 2011). Néanmoins, si la dynamique se confirme, l’opération risque d’être de plus en plus difficile à justifier pour l’exécutif dans les mois à venir.

Document à télécharger: LES RÉSULTATS

En complément tous les jours la rubrique Afrique Subsaharienne de la nouvelle Revue de Presse Emancipation!

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.