Gros succès de la grève silencieuse aujourd'hui en Birmanie

De plus en plus de policiers désertent, et chose nouvelle aujourd'hui, 200 policiers en uniforme ont manifesté publiquement dans les rues leur soutien aux opposants à la dictature.

Par Jacques Chastaing

Après prés de deux mois et demi de grèves et manifestations quotidiennes,qui continuent malgré les violences militaires, les opposants au régime militaire avaient appelé la population à ne pas sortir de chez eux aujourd'hui 16 avril, un jour de fête nationale, sauf pour manifester en noir dans les rues en signe de deuil pour les plus de 700 personnes assassinées par les militaires. Le mot d'ordre a été suivi massivement, tout était fermé, il n'y avait personne dans les rues, sauf les manifestants en noir.

Par ailleurs, pour se défendre face à la violence militaire, il semble qu'en plus des armées ethniques en guérilla contre le pouvoir, beaucoup de citoyens s'arment et affrontent le pouvoir l'arme au poing (voir plus bas dans les photos) . Ce qui semble avoir des effets sur le moral des troupes de répression puisque de plus en plus de policiers désertent, et chose nouvelle aujourd'hui, 200 policiers en uniforme ont manifesté publiquement dans les rues leur soutien aux opposants à la dictature.

Le régime militaire ne tiendra peut-être pas très longtemps encore face au courage du peuple birman.

PHOTOS

Manifestation en vêtements noirs en signe de deuil pour les plus de 700 personnes assassinées par l'armée, le 16 avril à Phaung Car Village, dans le comté de Salingyi ; 200 policiers ont rejoint le mouvement populaire contre la dictature dans le comté de Kayah et ont manifesté avec le symbole de ralliement des trois doigts de la main ; les villageois du sud de la ville de Kalay région de Sagaing ont manifesté en noir ; rues complètement désertes à Yangon comme dans les autres villes de Birmanie pour la grève du silence le jour de la fête de Thingyan, la fête du Nouvel An en Birmanie dans le calendrier boudhiste ; les enseignants manifestent contre la dictature militaire pour ce jour de fin d'année scolaire à Meiktila ; manifestation à Mogok habillés en noir ; journée de grève silencieuse, tout est arrêté, fermé à Mawlamyine, dans l'État de Mon comme dans tout le pays ; grève totale et manifestation avec les drapeaux de différents peuples de Birmanie à Aye Mya Tharyar dans le canton de Hpakant ; à Kani Township, province de Sagaing, dans le canton de Kani, les habitants ont riposté aux violences militaires à coups de fusils ; barricades dans la ville de Myin Chan où la fusillade entre armée et habitants a duré toute la nuit

Voir ici 4 photos de plus

En complément tous les jours la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.