Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10376 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 oct. 2021

L'automne est chaud, Macron ne doit pas passer l'hiver

Les nouvelles de cette semaine, comme des précédentes, conduisent à une seule conclusion: ne faire aucune confiance aux politiciens qui prospèrent chacun dans leur coin sur le désespoir, se rassembler au contraire pour agir, tous ensemble, pour se débarasser de la dictature du capital et de son laquais à l'Elysée.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: Macronwatch

  • Un Français sur cinq dit avoir souffert du froid dans son logement cette année, un chiffre en hausse de plus de 40% par rapport à l’année dernière (source)
    • Au cours de l’année 2021, un quart des Français a déjà rencontré des difficultés à payer certaines factures de gaz et d’électricité. La proportion monte à près de la moitié chez les 18-34 ans : des chiffres là aussi en hausse d’environ 40% en un an (source) (source)
    • Cette année 60% des français ont du restreindre leur chauffage, contre 53% en 2020, et 33% en 2019 (source) (source)
  • Le RSA (Revenu de Solidarité Active qui assure aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu) marque un fort rebond : 15 200 ménages supplémentaires ont basculé dans le dispositif (chiffres de juillet) (source)
  • La semaine dernière nous rapportions que le « revenu d’engagement à destination des jeunes », annoncé en grande pompe par Emmanuel Macron cet été, était revu dans des ambitions deux fois moindres que promises : en réalité il pourrait être tout simplement abandonné (source) (source)
  • Face à la flambée des prix du carburant, la ministre Barbara Pompili demande aux distributeurs de bien vouloir « faire un geste en réduisant leurs marges » (source)
  • Le patrimoine des 500 plus grandes fortunes du pays a été multiplié par presque 4 entre 2010 et 2021. Il représente désormais l’équivalent de 43% du PIB, contre 11% en 2010. L’augmentation est de 23% sur la seule dernière année (source)
  • C’est la troisième évaluation successive à aboutir à la même conclusion : le rapport de France Stratégie, organisme rattaché à Matignon, confirme que la suppression de l’ISF et la baisse de la fiscalité sur le capital (« flat tax« ) n’ont pas eu d’effet sur l’investissement alors qu’elles ont accru la concentration des dividendes chez les plus riches (source) (source) (source)
    • Consécutivement à ces réformes, les dividendes versés ont augmenté de 9 milliards d’euros sur un an, pour atteindre 23 milliards d’euros, soit une hausse de 64% (source)
    • Inégalitaires, ces réformes sont d’autant plus profitables que le foyer est aisé : les deux tiers de ces dividendes sont perçus par les 0.1% les plus riches des contribuables. La somme qu’ils se partagent en dividendes (15 milliards d’euros) a augmenté de 96% entre 2017 et 2019 (source) (source)
    • Ultra riches parmi les ultra riches, 310 foyers ont enregistré une augmentation de plus de 1 million d’euros de leur dividendes (source)
    • En 2019, E. Macron s’était engagé à soumettre à l’évaluation la réforme de l’ISF ; la majorité s’était donné jusqu’à 2021 pour en tirer les enseignements. Cette semaine, E. Macron en faisait pourtant encore l’éloge (source) (source) (source (source)
  • E. Macron et le gouvernement se vantent de l’accord trouvé par les pays de l’OCDE sur la taxation des multinationales et le rôle joué par la France, alors qu’il s’agit en réalité d’un accord au rabais : (source) (source) (source) (source)
    • L’accord prévoit en effet un taux particulièrement faible de 15% de taxation. Or, le taux moyen de l’impôt sur les sociétés dans le monde est actuellement de 25%, dix points supérieur à celui acté par l’accord (et il était de 40% en 1980) (source) (source)
    • Le taux de 15% correspond en réalité au taux moyen d’imposition mondial déjà appliqué aux géants américains du numérique : l’accord permet ainsi à ces entreprises d’imposer aux autres leur norme de fiscalité (source)
    • Qui plus est, par sa rédaction, l’accord grave ce taux dans le marbre, appelé à ne plus pouvoir être augmenté à l’avenir. Ce faisant, il empêche toute velléité européenne d’encadrer les géants américains du numérique (source)
    • L’accord prévoit même le démantèlement d’ici à 2023 des taxations sur les services numériques instaurées dans les différents pays (source)
    • Par ailleurs, contrairement à ce qu’affirme E. Macron, toutes les multinationales ne seront pas concernées : les industries minières, le transport maritime, les services financiers réglementés et les fonds de pension n’y seront pas assujettis (source) (source)
    • Ce sont encore les pays en développement qui seront les perdants de cet accord : les ressources supplémentaires seront attribuées en priorité aux pays où se trouvent les sièges sociaux des multinationales (source) (source)
    • Enfin, E. Macron laisse croire que la France a joué un rôle essentiel pour arriver à cet accord, alors que la position du gouvernement français était initialement de défendre un taux encore moindre (12,5%, le plus faible taux de l’Union européenne) malgré les nombreux appels à défendre un taux supérieur à 20% (source) (source) (source) (source) (source)
  • Le gouvernement Castex coute 160 millions d’euros en 2021. Ce qui est en fait le plus coûteux depuis 1958, et 27% plus cher que le précédent gouvernement (source) (source)

En complément tous les jours la rubrique Politique de la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat