Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10598 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 nov. 2021

Sri Lanka : "Pouvoir Au Peuple Contre Le Gouvernement Maudit"

Suite à la grève générale de la semaine dernière et au mouvement des paysans qui dure depuis 4 mois, le regroupement des principaux partis d'opposition créé il y a un an, le Samagi Jana Balawegaya (SJB), a appelé la population à descendre dans la rue de la capitale et des principales villes du Sri Lanka ce 16 novembre 2021.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

par Jacques Chastaing

Suite à la grève générale de la semaine dernière et au mouvement des paysans qui dure depuis 4 mois, le regroupement des principaux partis d'opposition créé il y a un an, le Samagi Jana Balawegaya (SJB), a appelé la population à descendre dans la rue de la capitale et des principales villes du Sri Lanka ce 16 novembre 2021 - ce qui a été massif malgré la répression - en soutien aux grèves ouvrières et luttes paysannes sous le slogan "pouvoir au peuple contre le gouvernement maudit".

Il n'y a pas grand chose à attendre du SJB qui tente de surfer sur la colère sociale, mais son appel à des manifestations avec l'objectif implicite de faire tomber le pouvoir en place (aux mains de l'armée) contribue à politiser un peu plus la situation, fragilise le pouvoir, donne confiances aux opprimés et peut favoriser la construction de ce qui manque le plus au mouvement social , son indépendance politique pour renverser le gouvernement par la rue. Car ce n'est pas l'opposition institutionnelle qui le fera, sinon, une fois au pouvoir, pour faire la même chose.

La grève générale de lundi et mardi 8 et 9 novembre a entraîné des centaines de milliers de travailleurs, enseignants, cheminots, électriciens, agents de santé, secteur privé et public, dans la lutte pour des hausses de salaires, l'amélioration des conditions de travail, l'arrêt des privatisations, l'arrêt des coupures de gaz, d'électricité et un blocage de la hausse des prix. Une grève qui suit celle contre les privatisations de la semaine précédente des employés de l’électricité, des ports et du pétrole.

Un mouvement général qui suivait également une grève de 250 000 enseignants depuis 4 mois soutenus par les parents qui se battaient pour des augmentations de salaires et contre la militarisation de l'éducation nationale et qui ont eu partiellement satisfaction sur les salaires... si le gouvernement tient ses promesses.

Parallèlement à la montée des luttes des travailleurs, les paysans sont également en lutte depuis plusieurs mois et manifestent sans arrêt n'hésitant pas à s'affronter avec les forces de police et un certain nombre d'entre eux étaient présents dans la manifestation d'aujourd'hui.

Enfin, lors de la journée du 8 novembre, des milliers de femmes au foyer ont manifesté à Colombo et dans d’autres parties de l’île pour demander une réduction du prix des produits de première nécessité et la fin des pénuries alimentaires tandis que de son côté le gouvernement menace d'une politique d'austérité encore plus dure.

Il faut mesurer le courage des grévistes et des manifestants aujourd'hui comme hier alors que la Justice et la police ont tout fait pour empêcher le déroulement des grèves et manifestations, maniant menaces et violences, tensions communautaristes pour tenter de diviser la population et la classe ouvrière et alors que le gouvernement a fait adopter une loi qui criminalise toute action revendicative et toute grève dans les services publics essentiels.

Espérons que le courage des grévistes et manifestants saura trouver le chemin de son indépendance politique.

En complément tous les jours  la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation! 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre
Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss