Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10383 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 oct. 2021

Inde: tout le pays bloqué pour exiger l'arrestation du ministre de l’intérieur

De nouvelles actions des paysans sont prévues dans les jours qui viennent et notamment le 26 octobre un Mahapanchayat géant où sont attendus un million de personnes à Lucknow, la capitale de l'Uttar Pradesh, coeur du pouvoir du BJP, Etat de l'idéologue du BJP et du ministre de l'Intérieur, dans le but de faire tomber le gouvernement BJP de cet Etat.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

par Jacques Chastaing

Le SKM (coordination qui anime le soulèvement paysan) l'avait annoncé : ils prendraient des mesures fortes pour que justice soit faite dans le pays.

Après l'assassinat de 4 paysans et un journaliste - qui a soulevé une émotion considérable dans le pays - par le fils du ministre de l'intérieur (qui a été mis en garde à vue), le SKM a exigé que son père, qui a armé le bras de son fils, soit limogé et arrêté avant le 12 octobre - ce qui n'a pas été fait -, faute de quoi, le soulèvement paysan saurait faire appliquer la Justice par le peuple.

Le 12 octobre, le soulèvement paysan a organisé des funérailles nationales en honneur aux 5 victimes, puis les cendres des victimes ont été envoyées partout dans le pays où les 12, 13 et 14 octobre des manifestations semblables ont eu lieu partout.

Puis, les 15 et 16 octobre dans des milliers de villes et villages, les effigies du 1er ministre Modi, du ministre de l'intérieur, des dirigeants du BJP (le parti au pouvoir) et des deux principaux capitalistes du pays qui soutiennent le pouvoir, Adani et Ambani, ont été brûlés en place publique.

En même temps, partout, le soulèvement paysan construisait des bâtiments durables à proximité des demeures des leaders BJP, comme des stations services, magasins, entrepôts... de Adani et Ambani, pour en faire le siège de manière permanente.

Dans le même temps, les paysans multiplient les Mahapanchayats, AG de démocratie directe, pour mobiliser la population et décider ensemble de ce qu'il faut faire.

Aujourd'hui, 18 octobre, les paysans organisaient un "rail Roko", un blocage national des voies ferrées toujours pour exiger le limogeage du ministre de l'Intérieur et qu'il soit poursuivi en justice.

Contre ce rail Roko, la police avait procédé à des milliers d'arrestations préventives de militants dans la nuit, mais cela n'a pas empêché le succès du blocage avec au moins 290 trains bloqués et quasi tous les Etats touchés.

Plus on avance dans le temps, plus la mobilisation paysanne à l'initiative, se renforce et élargit ses soutiens tandis que le gouvernement est acculé à la défensive.

De nouvelles actions des paysans sont prévues dans les jours qui viennent et notamment le 26 octobre un Mahapanchayat géant où sont attendus un million de personnes à Lucknow, la capitale de l'Uttar Pradesh, coeur du pouvoir du BJP, Etat de l'idéologue du BJP et du ministre de l'Intérieur, dans le but de faire tomber le gouvernement BJP de cet Etat.

PHOTOS

Blocage de la voie ferrée à Sitamarhi, Etat du Bihar ; Voies ferrées totalement occupées dans les districts de districts Ferozepur, Amritsar, Ludhiana, Moga, Bathinda, Mansa, Fatehgarh Sahib, Faridkot, Gurdaspur ; voies bloquées à Muniguda, Raigarh, dans l'Etat d'Odisha ; à Keonjhar, Etat d'Odisha ; à Asansol Etat du Bengale Occidental ; à Ferozpur ; à Kashipur dans l'Etat de l'Uttarakhand : à Patiala Etat du Pendjab ; à Bahadurgarh-Tikri territoire de Delhi ; à Sirsa Etat d'Haryana ; à Ajarkha Etat du Rajasthan ; à Fathebad Etat d'Haryana ; à Padayatra Nuapra District, Etat d'OdishaPadayatra Nuapra District, OdishaPadayatra Nuapra District, Odisha ; mannequin à l'effigie des dirigeants du BJP préparé pour être brûlé à Shahjahanpur, RajasthanShahjahanpur Morcha, Rajasthan ; Mahapanchaya à Zira dans le Pendjab ; voies ferrées bloquées dans l'Etat du Karnataka

Ici 9 photos de plus

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation! 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi
Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin