Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10962 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 mars 2021

La Commune est toujours vivante, elle a lieu aujourd'hui en Inde -J. Chastaing

On commémore ici la Commune de Paris d'il y a 150 ans, mais on fait silence sur la commune en cours en Inde.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La Commune de Paris s'était appuyé sur un pouvoir de démocratie directe. Or c'est ce qu'est en train de faire le soulèvement paysan qui devient un soulèvement général au travers des Mahapanchayats qui ancrent progressivement le pouvoir de la démocratie directe populaire dans les campagnes partout dans le pays.

Les Mahapanchayats ne sont pas des meetings comme le racontent les rares articles qui parlent de l'Inde. C'est la partie visible de tout un système de démocratie directe (les panchayats) où les structures municipales sont sous le contrôle d'Assemblées Générales populaires parfois quotidiennes.

Les Mahapanchayats sont dans ce contexte des Assemblées Générales géantes regroupant des dizaines et dizaines de villages pour discuter ensemble des orientations générales. Partout où les panchayats ont une influence, ils ont chassé les représentants du pouvoir en place et ses alliés et les bannissent de toute vie sociale, prenant en main les fonctions sociales, administratives, qu'ils pouvaient remplir. C'est un pouvoir populaire qui se met peu à peu en place...

Commémorer ici la Commune de Paris, c'est très bien, mais la meilleure manière de la faire vivre aujourd'hui c'est de la montrer toujours vivante aujourd'hui en Inde.

PHOTOS

Mahapanchayat à Bhuwaneshwar dans l'Etat d'Odisha. Pour la première fois un mahapanchayat s'est tenu dans cet Etat; Maha panchayat à Mathura dans l'Etat de l'Uttar Pradesh ; départ de la marche des jeunes paysans et soutiens de Bhagta Bhai pour un rassemblement national contre l'impérialisme le 21 mars : comme il a été décidé dans les mahapanchapayat, les militants et responsables du BJP et ses alliés n'ont plus leur place dans les zones contrôlées par les mahpanchayats. Ici à Mathura dans l'Uttar Pradesh, le convoi d'un responsable du BJP Chaudhary Tejveer Singh (ancien 1er ministre de l'Etat) a d'abord été bloqué par des femmes sur la route puis le ministre a été sorti de sa voiture et chassé par la foule à coups de pierres ; Mahapanchayat çMadwadhodha du district de Korba dans l'Etat de Chhattisgarh, le premier dans cet Etat ; les étudiants du Pendjab ont manifesté contre la privatisation de l'enseignement ; premier mahila mahapanchayat (mahapanchayat exclusivement féminin) à Kandela dans l'Etat de l'Haryana et bientôt des mahapanchayats d'adivasis, tribus aborigènes.

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la nouvelle Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aux États-Unis, le Sénat adopte un plan climat sans ambition sociale
Par 51 voix contre 50, le Sénat des États-Unis a adopté le plus ambitieux plan climat de l’histoire du pays, prévoyant une enveloppe de 369 milliards de dollars pour réduire de 40 % les émissions de CO2 entre 2005 et 2030. Mais le volet social a été très largement sacrifié.
par Romaric Godin
Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Proche-Orient
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Quarante-quatre morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figureraient quinze enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. Une trêve entre les deux parties serait entrée en vigueur dimanche soir.
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)

La sélection du Club

Billet de blog
À la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale