Blanquer veut ficher les enfants dès l'âge de 3 ans !

"Répond mal à l'adulte". "Est agité". "Range n'importe comment". "Coupe la parole". Ces mentions sont extraites d'un questionnaire destiné aux élèves des petites sections de maternelle. Du Sarko flic et de l'Orwell au carré. La Réaction En Marche, partout. Il faut chasser au plus vite ces ennemis des êtres humains et de toute vie.

Agité, répondeur, désordonné, rebelle : Le questionnaire du ministère pour les 3 ans ! 

2101212

Le nouveau questionnaire sera proposé de janvier à mars à 35 000 élèves de 1700 classes de petite section de maternelle, c'est à dire âgés de 3 ans. Ces enfants seront ensuite suivis tout au long de leur scolarité.

Le site Café Pédagogique s'interroge sur l'objectivité du questionnaire et ses finalités:" Vouloir ainsi caractériser le comportement d'un enfant de 3 ans suppose qu'il y a un enfant modèle qui sert de référence. On aimerait le connaitre ! Car tous les enfants répondent, ne rangent pas leurs affaires etc. u jour ou l'autre. On aimerait aussi connaitre le baromètre qui définit l'écart entre le souvent et le parfois. En fait dans cette enquête on navigue dans une subjectivité totale. On s'interroge aussi sur l'intérêt et la finalité de tout cet appareil. Entend on définir des groupes d'enfants "menteurs" ou "agités" pour voir ce qu'ils deviennent ? Des familles qui ne s'occupent pas "bien" de leurs enfants ? Dont les "aspirations" sont pas conformes ? Car ces étiquettes vont suivre l'enfant et sa famille. Ils seront marqués par ces mentions et aussi blessés par elles."

Quel enseignant acceptera de caractériser ainsi définitivement un enfant de 3 ans à coup de petites croix? Les mous du bulbe qui sont toujours les flics de service, dans toutes les dictatures en marche.

Lire les détails, effrayants, dans Café Pédagogique.

En complément tous les jours la rubrique Jeunesse/Education de la nouvelle Revue de Presse Emancipation!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.