Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10383 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 mars 2021

L’exécutif Macron est un danger sanitaire

Appui total aux occupations! Retrait du projet contre l’assurance-chômage ! Retrait des projets de loi « sécurité globale » et « confortant les principes républicains » ! Les chasser, ouvrir la crise d’effondrement de la V° République, c’est d’actualité ! Six chômeurs sur dix non-indemnisés : Gouvernement disqualifié ! Macron-Castex-Véran-Bachelot, non essentiels !

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: Aplutsoc

Macron et son gouvernement en conseil : le retour des Diafoirus. A la différence du Malade Imaginaire de Molière, les dizaines de milliers de morts du Covid sont eux bien réels

Le 6 mars dernier nous disions de Macron :

« Celui-ci a à son actif la plus grande explosion de misère de notre histoire depuis 1945, la répression physique la plus violente depuis la guerre d’Algérie, et bientôt 100.000 morts tout en faisant la morale aux « gens » comme à son propre « Conseil de défense sanitaire ». Sera-t-il jugé un jour lui aussi ? »

Depuis, s’est engagé, autour de l’occupation des lieux culturels, un mouvement de fond contre la précarité du travail et pour le retrait du projet de contre-réforme de l’assurance-chômage.

Face à la pandémie, une démonstration achevée de l’incapacité du type de pouvoir d’État que nous avons en France, ainsi que des institutions dites européennes, a été faite cette semaine.

Incapables de se coordonner, et tributaires des grands labos et des trusts pharmaceutiques, les gouvernements européens ont basculé entre le samedi 13 et le lundi 15 mars dans la suspension des vaccinations avec Astra-Zeneca (massivement utilisé en Grande-Bretagne depuis décembre), perturbant très gravement la campagne vaccinale.

Puis, jeudi 18, Castex annonçait un troisième confinement de quatre semaines pour les départements d’Ile-de-France, des Hauts-de-France, les Alpes-Maritimes, l’Eure et la Seine-Maritime. De fait, ce gouvernement réussit « en même temps » à perturber gravement la vie quotidienne de 21 millions de personnes, à aggraver les atteintes à leurs libertés et à assurer la poursuite de la propagation du virus !

Au passage, le décalage d’une heure du « couvre-feu » vaut aveu implicite que cette mesure était contre-productive …Plus que jamais, l’arbitraire et la personnalisation du pouvoir dans la V° République devient un danger sanitaire et public.

Ne nous y trompons pas : ce pouvoir exécutif est en grande difficulté. Il n’y a pas de vague fascisante en train de triompher. Il y a un exécutif qui a raté, complètement raté, sa transformation de la V° République en second Empire, et qui continue cahin-caha, au prix de graves dégâts sociaux, humains, démocratiques, en espérant tenir jusqu’à la présidentielle de 2022 dont il espère qu’une fois de plus, elle rechargera les batteries de la V° République pour battre ce peuple et ce prolétariat qui résistent encore et toujours !

Et le voilà lancé dans les diversions. Certains de ses conseillers publics de LR et de LREM lui demandent maintenant de dissoudre l’UNEF, profitant de la faiblesse actuelle de cette organisation. Ces velléités doivent être dénoncées inconditionnellement. Elles indiquent ce que voudrait être le macronisme et qu’il avait cru être après la présidentielle de 2017 : un pouvoir « jupitérien » qui dissout des syndicats et fait la pluie et le beau temps, « maître des horloges ».

Les confinements et néo-confinements successifs l’on fait tenir, mais la maîtrise des horloges lui échappe à un point que ce pouvoir, répétons-le, est un danger sanitaire !

La vérité, c’est qu’il ne tient que par la volonté des dirigeants des organisations et partis de la gauche et du mouvement ouvrier, de le faire tenir en évitant coûte que coûte de relier, de généraliser et de centraliser les mouvements qui ne cessent d’apparaître, contre les licenciements, pour la démocratie, contre la précarité.

Au moment présent, appui total aux occupations de lieux culturels ! Retrait du projet contre l’assurance-chômage ! Retrait des projets de loi « sécurité globale » et « confortant les principes républicains » !

Au moment présent, les chasser, ouvrir la crise d’effondrement de la V° République, c’est d’actualité !

Six chômeurs sur dix non-indemnisés : Gouvernement disqualifié !

Macron-Castex-Véran-Bachelot, non essentiels !

En complément tous les jours la rubrique Politique de la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en EREA, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot