Inde: les paysans amènent de la nourriture pour tenir 6 ans de siège de Delhi

"nous ne reviendrons jamais, sinon avec la victoire"

par Jacques Chastaing

Pour bien montrer leur détermination au pouvoir et à la population, d'immenses convois de tracteurs ont amené hier aux campements de Delhi de la nourriture pour tenir 6 ans.

Après avoir annoncé qu'ils bloqueraient les résidences des gouverneurs partout dans le pays, le 26 juin, aujourd'hui, le soulèvement paysan a annoncé une suite le 30 juin, en appelant ce jour-là les tribus indigènes du pays (100 millions d'habitants) à organiser une journée commune afin de les soutenir dans leurs revendications notamment sur leurs droits à la forêt que le pouvoir leur enlève petit à petit en les donnant aux groupes capitalistes qui la détruisent en l'exploitant où à l'armée qui y construit des camps pour surveiller la contestation des tribus. Et cela dans la plus grande des violences puisque par exemple les militaires ont tué récemment 4 indigènes à Selagar tandis que 18 étaient blessés et que 11 étaient déclarés disparus, dans des affrontements autour d'un camp construit dans une forêt de l'Etat du Chhattisgahr pour soit-disant lutter contre le terrorisme des naxalistes, cette guérilla paysanne qui dure depuis des décennies.

En attendant le 26 et 30 juin, les 20, 21 et 22 juin, les paysans ont bloqué dans l'Haryana comme ils l'avaient annoncé le 1er ministre, le ministre de l'Education et le responsable du BJP, ainsiqn eu d'autres leaders, s'affrontant aux policiers, brisant leurs barrages et bloquant les commissariats de police lorsque des paysans étaient arrêtés jusqu'à leur libération, ce qu'ils obtiennent maintenant systématiquement, ainsi à Ambala ou Panchkula mais aussi dans le Pendjab à Abohar.

Dans le même temps, des manifestations quotidiennes ont lieu un peu partout contre la hausse des prix de l'essence et des produits de première nécessité tandis qu'à la longue liste des luttes dans la sidérurgie ( à Durgapur par exemple le 21 juin) ou dans la Défense, les 17,18 et 19 juin, et les appels à leur amplification à la fin du mois contre les privatisations, s'est rajouté à la menace de grève illimitée des 1 millions d'employés de banque, celle d'entrer à son tour dans la lutte des ouvriers du pétrole et du gaz, et puis un premier appel à la lutte le 25 juin aux 1,3 millions d'employés des chemins de fer.

"TENEZ-VOUS PRÊTS AVEC VOS TRACTEURS" a déclaré hier Rakesh Tikait, un des leaders paysans les plus connus, ne parlant pas seulement des 26 et 30 juin, le temps est venu de faire faire ses faire ses valises au gouvernement.

PHOTOS

Manifestations quotidiennes contre la hausse du prix de l'essence avec un mannequin de Modi brûlé en fin de manifestation ; des convois sans fin de tracteurs montant su Delhi et amenant des tonnes de nourriture pour tenir le siège de la capitale durant 6 ans ; convoi de voitures de toutes sortes venant de l'Uttar Pradesh amenant des milliers de paysans et leurs soutiens au campement Singhu de Delhi ; mobilisation des paysans dans tous les villages, du plus petit au plus gros, de l'Etat du Madhya Pradesh le 21 juin ; blocage du commissariat de Chandigarh Matka Chowk jusqu'à ce que les policiers soient obligés de libérer des paysans arrêtés ; actions, blocage des routes et péages un peu partout ; les paysans amènent pour 6 années de nourriture aux campements de Delhi ; des soldats manifestent aux côtés des paysans contre le pouvoir du BJP ; manifestation des ouvriers de la sidérurgie à Durgapur dans le Bengale Occidental

8 photos de plus ici

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.