Etudiant(e)s:  Point spécial aides Covid-19

Pendant le premier confinement, ce sont 30% des jeunes qui ont eu une baisse de revenus. 57% ont déclaré que le confinement a plus globalement eu un impact négatif sur les études. L'Etat aurait les moyens de mettre en place des aides bien plus massives pour lutter contre la précarité étudiante. Macron préfère cependant donner des milliards, qui existent donc, aux entreprises.

UNEF - TACLE : Tendance Action Collective et Luttes Etudiantes

Voici la liste des aides financières mises en place pendant le confinement. N'hésite pas à nous contacter si tu as besoin !

Revalorisation de la bourse 2020-21

Si une demande est faite, les droits aux bourses peuvent être revus et recalculés sur la base des revenus 2020 et non plus ceux de 2018, initialement retenus. 

 Pour la faire revaloriser il faut déposer dans la partie "suivi de votre dossier" une lettre explicative, l'avis fiscal 2019 sur les revenus 2018 ainsi que les 3 derniers avis de paiement (fiche de paie, caf, pôle emploi, retraite, invalidité, ...), en fonction de ta situation, afin de justifier des ressources actuelles du foyer.

 

Aide financière d’urgence

 En cas de situation financière critique, il est possible de faire une demande d'aide spécifique ponctuelle auprès du CROUS (cumulable avec les autres bourses et aides). 

 Avec le confinement, la procédure est simplifiée, il suffit d'envoyer un email, pour l'Université de Nanterre, à service-social.nanterre@crous-versailles.fr  avec la fiche de contact, la fiche de demande de l'aide ponctuelle (n'hésite pas à nous les demander en privé) ainsi que les pièces justificatives nécessaires.

Restaurants universitaires et repas à 1euro

 Les restaurants universitaires demeurent ouverts (sauf le week-end) pour la vente de repas à emporter. Ils sont toujours à 1 euro pour les étudiant-e-s boursier-e-s et à 3,30 euros pour les autres étudiant-e-s. 

 Pour s'y rendre, il faut cocher la case  « déplacements pour effectuer des achats (...) de première nécessité » sur l'attestation. 

Aide de 150 euros

A partir de la fin du mois de novembre, l'aide de 150 euros sera enfin versée à chaque étudiant-e boursier-e (en même temps que la mensualité de décembre) et à tous les jeunes de moins de 25 ans touchant des allocations de la CAF comme les allocations logement (à partir du 27 novembre) directement sur le compte bancaire.

 Bien que la mise en œuvre de ces aides soient positives, celles-ci ne permettent pourtant pas de répondre à la situation actuelle. Le confinement, dont la fermeture des universités, creuse les inégalités. Pendant le premier confinement, ce sont 30% des jeunes qui ont eu une baisse de revenus. 57% ont déclaré que le confinement a plus globalement eu un impact négatif sur les études. L'Etat aurait les moyens de mettre en place des aides bien plus massives pour lutter contre la précarité étudiante. Macron  préfère cependant donner des milliards, qui existent donc, aux entreprises. 

Ce ne sont pas aux jeunes de payer la crise !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.