Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10370 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 oct. 2021

Bouffon... mais pas seulement

Éric Zemmour serait-il quelque part, même à son insu, en service commandé ?

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

par Jean Casanova

Dans un de ses récents billets, tous regroupés sous l'intitulé MA ChRONique de l'Extrème Centre, l'historien Pierre Serna écrit :

« Avant 1789, à la cour des Rois, au moins jusqu'à Louis XIV, existait un personnage redouté, caustique et grinçant : le Bouffon. À l'origine il pouvait faire rire et même être insolent avec le Roi. C'était là son rôle.

Puis, sous le Roi-Soleil, il devient un personnage sombre, délateur, capable par ses persiflages d'égratigner telle ou telle renommée, de faire exclure tel ou tel courtisan. Toutes proportions gardées, le temps des réseaux sociaux et de l'Extrême Centre est en train de construire aujourd'hui un personnage ayant commencé dans la provocation, mais désormais en passe de devenir néfaste pour l'ensemble du corps social.

L'Extrême Centre joue avec le feu du second tour à l'élection présidentielle. Un bouffon sordide à l'âme destructrice se dévoile de jour en jour. Déclinisme, phobie haineuse des musulmans, révisionnisme réhabilitant Vichy et Pétain... le bouffon médiatique est à la une. L'adversaire idéal. »

Et ce n'est semble-t-il qu'un début.

Vous l'avez reconnu. La singularité d’Éric Zemmour est qu'aucun interdit ne l'arrête. Pétain aurait sauvé des juifs, l'Islam serait incompatible avec la République. Reprenant la formule de l'écrivain Maurice Barrès, mort en 1923, mais déjà précurseur du fascisme en France, « Que Dreyfus est capable de trahir, je le conclus de sa race », il fait de même, plus que de façon subliminale, avec les musulmans.

Les mots aussi sont des pistolets chargés et peuvent travailler à la guerre civile.

À celui qui ne pourrait être qu'un pitre brun, nous voudrions aujourd'hui rappeler la formule lapidaire du Général De Gaulle en 1940 : « Je ne connais que deux catégories de Français : ceux qui font leur devoir et ceux qui ne le font pas ».

Instaurons un quota Zemmour, nous voulons dire par-là un pourcentage autorisé et imposé, dans la chronique médiatique de l'élection présidentielle. Elle va encore durer six mois.

Nous le craignons, comme le Roi tolérait son Bouffon, pire, s'en servait pour asseoir son autorité et son image de raison et de sens du juste milieu, l'Oracle élyséen se tait.

Éric Zemmour serait-il quelque part, même à son insu, en service commandé ?

En complément tous les jours la rubrique Politiquede la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal
Du local au global, le mouvement climat assume de vouloir « faire école »
Finies les batailles en solitaire, le mouvement climat adossé aux luttes locales théorise désormais de voir les choses en grand. Un effort stratégique indispensable pour contrer l’appétit sans cesse renouvelé des aménageurs et industriels pour les « mégaprojets » et une certaine inertie politique.
par Mathilde Goanec
Journal — Diplomatie
Moyen-Orient : Macron réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Journal — Moyen-Orient
Nucléaire iranien : la solitude d’Israël
La volonté américaine de reprendre les pourparlers sur le nucléaire iranien s’oppose au refus israélien de toute perspective d’un accord avec l’Iran, contre lequel Israël menace de livrer une guerre, même si les États-Unis y sont hostiles. Mais Tel-Aviv dispose-t-il des moyens de sa politique ?
par Sylvain Cypel (Orient XXI)
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo