Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10962 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 févr. 2022

Le peuple russe n’acceptera pas !

"Nous allons gagner, la seule question est de savoir combien de vies d’Ukrainiens et de nos soldats seront perdues avant cela. Résistons – résolument, sagement et organisés. Non à la guerre ! La Russie sera libre."

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

.

Source: aplutsoc

Le blitzkrieg contre l’Ukraine, premier d’Europe depuis Barbarossa en 1941, ne vise pas que l’Ukraine. La Bélarus est occupée et entrainée dans cette guerre dont son peuple ne veut pas. Les grèves se poursuivent au Kazakhstan où l’armée russe est intervenue en janvier. La Moldavie est directement menacée. Mais l’épicentre russe est la clef, et le peuple russe gronde et va gronder, on ne sais pas encore sous quelle forme mais c’est certain.

Nous publions la traduction faite par Karel Kostal d’un message de Kyrill Medvedev du groupe musical Arkady Kots dont voici la chanson du 1° mai ( pour l’éducation de nos lecteurs qui croiraient encore en ce jour que ce sont les réacs qui soutiennent les « nazis ukrainiens » !). Le député qu’il mentionne, déjà signalé dans un de nos articles, est un élu du PC russe à Douma qui a lâché la ligne pro-Poutine de son parti en politique extérieure.

Ce message traduit la détermination nouvelle qui est en train de monter en Russie.

IL NE PASSERA PAS ! DEHORS POUTINE !

Amis, camarades. J’exhorte tout le monde et moi-même, peu importe la difficulté, à rester calme, cela nous sera très utile.

Les faits sont simples. Notre gouvernement a lancé une guerre monstrueuse. Dans cette situation, peu importe qui s’inquiète du régime ukrainien. Maintenant il n’y a que deux côtés. Ces politiciens, hommes publics, militants qui, clairement et clairement, ne s’exprimeront pas contre la guerre aujourd’hui seront couverts de sang et plongés dans la poussière de l’histoire

Mais la gauche anti-guerre et les démocrates, qui s’expriment maintenant contre la guerre et le gouvernement russe, sont une chance pour la nouvelle Russie – après la chute inévitable du régime existant.

Nous sommes nombreux et nous serons encore plus nombreux. Jetez un coup d’œil à l’enquête du député Eugene Stupin – il s’agit de l’audience de l’opposition à la guerre, additionnant des pro-CPRF, socialistes, libéraux et d’autres. Environ 70 % pensent qu’il y a agression contre le peuple frère, et environ 10 % pensent qu’il existe une protection de la part de l’OTAN.

Cette audience politisée active sera rejointe par ceux qui sont moins actifs pour l’instant. Nous allons gagner, la seule question est de savoir combien de vies d’Ukrainiens et de nos soldats seront perdues avant cela. Résistons – résolument, sagement et organisés.

Non à la guerre ! La Russie sera libre.

Nous recevons en outre via les syndicats indépendants bélarusses BKPD un appel daté d’hier à la résistance à l’invasion menaçante, venant des syndicats indépendants ukrainiens. Cet appel était adressé au mouvement syndical mondial, pour empêcher la guerre. Il est dépassé aujourd’hui, où il s’agit d’arrêter la guerre en battant Poutine. En voici les signataires :

Syndicat des travailleurs des industries métallurgiques et minières d’Ukraine

Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine

Syndicat des travailleurs de l’énergie et de l’électrotechnique d’Ukraine

Syndicat ukrainien des travailleurs de l’industrie pétrolière et gazière

Syndicat ukrainien des travailleurs de l’industrie chimique et pétrochimique

Syndicat des travailleurs de la construction d’avions et de machines d’Ukraine

Syndicat des travailleurs de l’industrie de la défense d’Ukraine

Syndicat ukrainien des travailleurs de la radioélectronique et de la mécanique

Syndicat ukrainien des travailleurs de l’automobile et des machines agricoles

Syndicat ukrainien de la construction de machines et de la métallurgie

Syndicat des employés de l’État d’Ukraine

Syndicat des travailleurs de la santé d’Ukraine

Syndicat de l’économie municipale, de l’industrie locale, des services de la population d’Ukraine

Syndicat ukrainien des travailleurs des installations gazières

Syndicat des travailleurs sociaux d’Ukraine

En complément tous les jours la rubrique Europe de la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Être LGBT+ en Afghanistan : « Ici, on nous refuse la vie, et même la mort »
Désastre économique, humanitaire, droits humains attaqués… Un an après avoir rebasculé dans les mains des talibans, l’Afghanistan n’en finit pas de sombrer. Pour la minorité LGBT+, le retour des fondamentalistes islamistes est dévastateur.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi
Journal — International
« Ils ne nous effaceront pas » : le combat des Afghanes
Être une femme en Afghanistan, c’est endurer une oppression systématique et brutale, encore plus depuis le retour au pouvoir des talibans qui, en un an, ont anéanti les droits des femmes et des fillettes. Quatre Afghanes racontent à Mediapart, face caméra, leur combat pour ne pas être effacées. Un documentaire inédit.
par Mortaza Behboudi et Rachida El Azzouzi
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat