Inde: "400 000 tracteurs prêts a monter à Delhi pour sauver la démocratie"

A partir de ce samedi, journée "sauvons la démocratie" les paysans comptent non seulement bloquer les sièges des gouverneurs mais prendre aussi le contrôle de péages autoroutiers, avec soutien es syndicats ouvriers et bien d'autres organisations. Le leader paysan Rakesh Tikait ajoute: " 400 000 tracteurs sont en standby" et 2,5 millions de paysans n'attendent qu'un mot pour démarrer.

par Jacques Chastaing

Alors que le soulèvement paysan prépare le blocage de toutes les résidences de gouverneur le 26 juin dans une journée initiée pour "sauver la démocratie" et que 3 000 tracteurs et 10 000 paysans venus de l'Uttar Pradesh sont en train de camper aujourd'hui au péage autoroutier de Shivay, avant d'arriver le 25 au campement de la porte Ghazipur de Delhi, le leader paysan Rakesh Tikait a menacé le gouvernement en ces termes : " 400 000 tracteurs sont en standby" et 2,5 millions de paysans n'attendent qu'un mot pour démarrer !

Alors que les travailleurs "migrants" de la campagne sont en train de retourner massivement en ville au fur et à mesure que les mesures de confinement et de couvre-feu se lèvent, les tensions sociales reprennent de plus belle, aggravées encore par les confinements liés au covid qui ont fait perdre emplois et revenus à beaucoup : manifestations contre les hausses de prix ; manifestations des familles de victimes du covid pour obtenir des aides ; manifestations des étudiants soutenus par les paysans ; manifestations de jeunes pour demander du travail ; manifestations des domestiques sans emploi ; manifestations et grèves des ASHA (agents de santé à la campagne) dont celles de l'Etat du Maharahstra qui ont obtenu une bonne augmentation de salaire qui pourrait en encourager d'autres ; annonce d'une grève illimitée des ouvriers de la défense qui pourrait commencer en juillet; grève un ou plusieurs jours des ouvriers de la sidérurgie et des mineurs de fer fin juin ; menace de grève nationale illimitée des employés de banque ; grève des employés d'aéroports ; manifestations d'Adivasis (indigènes) ; manifestations des cheminots...

Par ailleurs les tensions entre le pouvoir et les paysans ne cessent de croitre avec, d'un côté, les paysans qui continuent d'empêcher toute activité aux responsables BJP des Etats de l'Haryana ou du Pendjab et maintenant dans l'Uttar Pradesh avec tous les affrontements que cela signifie avec la police et, de l'autre côté, des provocations du BJP comme le blocage avec des blocs de béton du grand magasin pro-paysans Golden Hut qui fournit en nourriture les paysans et qui cherche à concurrencer les grandes chaines Ambani et Adani, principaux soutiens du pouvoir. Un blocage qui pourrait entraîner, ont averti les paysans, de graves représailles s'il continuait.

A partir du 26 juin et la journée "sauvons la démocratie" des paysans qui comptent non seulement bloquer les sièges des gouverneurs mais prendre aussi le contrôle de nombreux péages autoroutiers, journée soutenue par les syndicats ouvriers et bien d'autres organisations, ces multiples luttes éclatées et localisées vont à nouveau reprendre comme cela en prenait le chemin en avril, une dimension d'affrontement national de l'ensemble des classes populaires avec le pouvoir sous la direction des paysans.

PHOTOS

Les premiers tracteur d'un convoi de 10 000 paysans venus de l'Uttar Pradesh après la fin des récoltes de canne à sucre, sont arrivés au péage autoroutier de Shivay où ils passeront la nuit avant de reprendre leur route sur Delhi ; seuls ou en groupes, les paysans ont averti qu'ils n'arrêteraient jamais leur combat ; les paysannes jouent un rôle central dans le soulèvement paysan et y prennent de plus en plus de responsabilités ; "les paysans sont les soldats de la nourriture" ; comme les Gilets Jaunes, les paysans tiennent de nombreux ronds-points... mais avec des sabres ; un convoi de tracteurs de l'Uttar Pradesh arrive au péage de Shivay ; une réunion pari des centaines d'autres au péage de Badowal de Narwana ici avec Yogendra Yadav, un des leaders paysans ; grande victoire des travailleuses ASHA (agents de santé à la campagne) qui après de multiples luttes obtiennent une bonne augmentation de salaire et un smartphone au Maharashtra ; meeting des ASHA dans l'Uttar Pradesh ; mobilisation de victimes du covid qui exigent des indemnités et des établissements de santé gratuits pour les familles, la gratuité de l'école pour les enfants, des assurances pour les automobilistes ; manifestation des ASHA du Madhya Pradesh qui dénoncent les arrestations policières ; ASHA du Maharshtra en lutte ; une affiche syndicale du CITU pour le 26 juin ; manifestation devant les stations essence contre la hausse des prix ; manifestations de jeunes pour demander du travail ; manifestation contre la hausse des prix ; manifestations contre la hausse des prix dans les gares du Bengale occidental ; manifestation tous azimuts à Samastipur dans l'Etat du Bihar

Ici 12 photos de plus

ent tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.