Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10586 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 nov. 2021

Guadeloupe: grève générale contre « pwofitasyon » à l’heure de l’obligation vaccinale

Les révolutionnaires doivent massivement être à leurs côtés. La réponse à la réaction du gouvernement, à l’extrême droite passera par la mise en mouvement massive et déterminée de la classe ouvrière et de la jeunesse. Soyons à la hauteur de celles et ceux qui d’ores et déjà relèvent la tête et tiennent tête au patronat et au gouvernement !

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: A & R

Depuis le 15 novembre en Guadeloupe les soignantes et soignants non vaccinés sont suspendus

Depuis le mois de juillet, près de trente organisations syndicales et politiques réunies dans le front de lutte LKP (Liyannaj Kont Pwofitasyon : Unité contre l'exploitation ou Collectif contre l’exploitation outrancière) appellent à manifester contre cette mesure. Elles ont été rejointes début août par une partie des pompiers et c’est ensemble que, lundi dernier, ils appelaient à la grève générale reconductible. Les personnels de santé et les pompiers sont rejoints par les enseignants le mardi 16 novembre, les travailleuses et travailleurs de l’hôtellerie se disent solidaires, des barrages routiers sont érigés. L’autoritarisme et l’atteinte au droit au travail de l’obligation vaccinale ont déclenché un nouveau sursaut de colère dans cette colonie où s’ancre la misère. Et ce d’autant que les mensonges d’État sur le chlordécone et ses conséquences sur la santé contribuent largement à la défiance envers les solutions publiques pour lutter contre le Covid-19 dont le vaccin.

En plus de la revendication-phare de réintégration de tous les salariés suspendus, c’est autour de la possibilité de vivre dignement et décemment de son travail, de pouvoir compter sur des services. Le LKP a lié cette nouvelle attaque contre les travailleurs sous couvert de santé publique, à la politique antisociale globale du gouvernement n’hésitant pas à utiliser la seule arme que possède notre camp social : la grève !

L’État policier et colonial en marche !

Après sept jours de révolte, de manifestations, de blocages, de barrages et de grèves et alors que la plate-forme revendicative est connue depuis le mois de septembre, la réponse du gouvernement Macron n’est que répression : 67 arrestations, des gaz lacrymogènes constamment et abondamment utilisés, des pluies de coups de matraque.

C’est un tout nouveau cap qu’a franchi l’État français en envoyant de 200 policiers et gendarmes, dont des membres des unités d’intervention du GIGN et du RAID ! Ainsi, Darmanin assume sans ciller que la mobilisation générale des travailleurs, des travailleuses, de la jeunesse et de leurs organisations politiques et syndicales sont assimilables à des terroristes !

Nous soutenons de manière inconditionnelle la lutte en cours en Guadeloupe et condamnons l’intervention policière des forces « antiterroristes » !

Généralisons l’exemple de la Guadeloupe !

Ce samedi, la police était présent aussi à Paris pour les trois ans des Gilets jaunes et n’a pas manqué de faire ce qu’elle sait le mieux faire : matraquer, gazeR, nasser. A Paris toujours, La manifestation contre les violences faites aux femmes a réuni 40 000 personnes.

Jusqu’à début décembre des grèves et des mobilisations ont et vont avoir lieu : dans les transports, la santé, le travail social, interpro ; pour l’augmentation des salaires, l’amélioration des conditions de travail, les embauches supplémentaires et contre les licenciements.

Chaque jour, des salariés cessent le travail et se battent pour leurs droits. Mais que d’éclatement et de dispersion. Les organisations du mouvement ouvrier sont en-dessous du niveau élémentaire de colère que ressent une partie de notre camp social. Pourtant, les annonces de Macron sur le report de la discussion concernant la réforme des retraites à l’après-élection devrait nous rappeler que la force de nos combats est quand nous nous y mettons toutes et tous ensemble, comme à l’hiver 2019-2020.

Le 27 novembre, la manifestation appelée par les PPG pour l’interdiction des licenciements sera un moment de mobilisation important qui fera se rencontrer des dizaines d’équipes syndicales et militantes afin qu’elles lient leur lutte locale dans un mouvement d’ensemble pour l’interdiction des licenciements. Les révolutionnaires doivent massivement être à leurs côtés. La réponse à la réaction du gouvernement, à l’extrême droite passera par la mise en mouvement massive et déterminée de la classe ouvrière et de la jeunesse. Soyons à la hauteur de celles et ceux qui d’ores et déjà relèvent la tête et tiennent tête au patronat et au gouvernement !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica