Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10962 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 mars 2022

Le projet scélérat de Mélenchon qui fait gerber les jeunes épris de liberté

J'ai entendu sur une radio Mélenchon annoncer qu'il voulait créer une conscription citoyenne obligatoire, comprenant formation militaire et qui pourrait servir y compris les besoins des armées ou de la police. Les jeunes informés de cette ignominie, dont certains allaient voter JLM, sont tombés sur le cul. Voici le projet scélérat, accrochez vos ceintures.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Tous ceux qui ont fait leur service militaire - ce qui n'est manifestement pas le cas de Mélenchon - comprendront que ce projet scélérat, pire que le SNU de Macron, est conforme avec le refus de mettre fin à l'exploitation capitaliste. 

Comment peut-on proposer de mettre jeunes hommes et femmes sous le joug, les humiliations, les violences et la bêtise de militaires et politiciers dont la majorité votent facho, donc sont prêts à défendre la marche en cours vers la dictature par tous les moyens.

L'explication, la voici, totalement électoraliste et de mépris politicien pour la jeunesse: 74% des Français seraient favorables à un service citoyen mixte, d’une durée de 9 mois, payé au SMIC (Harris Interactive, juillet 2021). Parfais pour ratisser très à droite.

Je vous livre le projet tout cru, sans commentaire, tellement il témoigne une soumission totale à l'ordre bourgeois. D'abord sa présentation résumée dans le site de l'AEC:

Un temps de jeunesse au service de l'intérêt général et de la sûreté de la Nation

Nous proposons un service citoyen obligatoire avant l’âge de 25 ans, rémunéré au SMIC revalorisé pendant neuf mois et ouvrant de nouveaux droits : formation, bilan de santé, permis de conduire. Ces jeunes pourront s’ils le souhaitent intégrer la garde nationale placée sous commandement civil. Elle regroupera également la réserve de sécurité nationale, la réserve de sécurité civile et la réserve citoyenne.

MESURE CLÉ :

  • INSTAURER UNE CONSCRIPTION CITOYENNE ET CRÉER UNE GARDE CIVILE NATIONALE
  • Mettre en place une conscription citoyenne de neuf mois, pour les femmes et les hommes de moins de 25 ans, rémunérée au SMIC - revalorisé - ; elle comprend une formation militaire initiale (avec droit d’objection de conscience) et des tâches d’utilité publique (secours aux personnes, sécurité civile, protection et réparation de l’environnement, appui à des associations labellisées d’intérêt général, appui à la population en cas de crise sanitaire)
  • Intégrer dans cette conscription un bilan de santé et une évaluation des capacités d’écriture, lecture et calcul, avec mise à niveau si nécessaire. Elle comprendra aussi une formation gratuite à la conduite et le passage de l’examen du permis de conduire
  • Créer une garde nationale sous commandement civil, composée de la réserve de sécurité nationale, de la réserve de sécurité civile, de la réserve citoyenne et des jeunes en service citoyen obligatoire ayant souhaité intégrer l’une de ces réserves

Et maintenant dans la version complète de l'AEC

Créer la conscription citoyenne obligatoire 

« À mes dix-huit ans, j’ai fait le choix de m’engager dans la Gendarmerie nationale en tant que réserviste. Cet engagement est né d’une volonté de découvrir le monde militaire mais aussi et surtout du souhait de participer à un projet collectif au service de la Nation. Avant de devenir réserviste et de rejoindre les équipes d’active sur le terrain, j’ai suivi une préparation militaire de Gendarmerie (PMG). Cette PMG occupe une place importante dans ma construction de citoyen. Tout d’abord, parce qu’elle m’a offert un apprentissage du « collectif » et de la responsabilité. Durant plusieurs semaines, au sein d’un camp militaire, j’ai fait partie d’un peloton composé de personnes d’origines sociales diverses que je n’aurais peut-être jamais rencontrées ou côtoyées autrement.

M’engager dans la réserve de la Gendarmerie nationale m’a, bien entendu, donné accès à une formation militaire. Cependant, la formation ne s’est pas arrêtée à ce domaine et a aussi porté sur l’histoire de nos institutions ou encore sur les premiers secours. Être réserviste a été pour moi une réelle expérience civique mais aussi une sorte de première expérience professionnelle.

La conscription citoyenne service proposée par l’Avenir en commun me rappelle mon engagement en accentuant la dimension collective autour de tâches d’intérêt général. La dimension formative reste aussi présente avec la possibilité de mise à niveau en lecture, écriture et calcul ainsi qu’une formation gratuite au permis de conduire. » Simon, 24 ans

La conscription citoyenne d’une durée de neuf mois sera obligatoire entre 18 et 25 ans sur tout le territoire, y compris dans les départements d’outre-mer, les zones rurales et les quartiers populaires.

Cette conscription citoyenne : 

  • Sera mixte et une vigilance particulière sera apportée face au risque de pratiques sexistes 
  • Durera neuf mois et sera rémunérée au SMIC 
  • Comprendra une formation militaire initiale (avec droit à l’objection de conscience) au maniement des armes et aux manœuvres, et des formations ponctuelles dans d’autres secteurs (aux côtés des effectifs professionnels de la police, gendarmerie, sécurité civile (pompiers, agents des eaux et forêts, premiers secours). Elle pourra être prolongée sur la base du volontariat, dans la limite des besoins des armées et des autres secteurs accueillant les recrues
  • Sera proche du lieu de vie, en limitant le « casernement » aux fonctions qui l’exigent impérativement 
  • Comportera un volet d’éducation civique et de formation aux enjeux géopolitiques
  • Ne pourra en aucun cas permettre l’envoi de conscrit·es en opération militaire extérieure (OPEX)

Les jeunes seront affecté·es à des tâches d’intérêt général : secours à la population, sapeurs-pompiers, sécurité publique, défense, sécurité civile, protection et réparation de l’environnement, appui à des associations labellisées d’intérêt général. Participer à la conscription citoyenne, c’est être au service de soi et au service de tou·tes.

La conscription citoyenne est aussi un moment de remise à niveau gratuite des jeunes qui ont pu décrocher du système scolaire ou qui sont en difficulté. Elle comprend en effet un bilan de santé, une évaluation des capacités d’écriture, de lecture et de calcul avec leur éventuelle mise à niveau, mais aussi la formation gratuite à la conduite et le passage de l’examen du permis de conduire.

Elle garantira le droit à changer de corps d’affectation en cas de problèmes manifestes. Les jeunes qui le souhaitent pourront aussi rejoindre la garde nationale, placée sous commandement civil. 

En complément tous les jours la rubrique Jeunesse/Education de la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm