Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10962 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 juil. 2021

Ils ont raison d’avoir peur -Aplutsoc

Et pourquoi pas la grève générale au 15 septembre ? Pour interdire tout licenciement et toute suspension de contrat de travail, pour interdire les attaques annoncées contre l’assurance chômage et les retraites, pour déjouer le piège des présidentielles en chassant Macron et en ouvrant ainsi la voie à la démocratie : voila ce qu’il nous faut discuter, populariser, organiser !

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

.

par  aplutsoc

200.000 manifestants spontanés, sans aucune autre organisation que des sections syndicales locales voire départementales, fin juillet en France : cela aussi ne s’était jamais produit sous la V° République avant le quinquennat de Macron !

La Commission Mixte Paritaire Assemblée nationale/Sénat s’est tenue aujourd’hui pour fixer les amendements à la loi scélérate de Macron. Ils ont reculé sur l’interdiction d’accès aux personnes dépourvues de « pass » dans les grands magasins, ainsi que sur l’interdiction d’accès aux urgences hospitalières, toutes choses auxquelles ils ont pensé !

Surtout, ils ont retiré presque entièrement le mot « licenciement » du texte de la loi, concernant la menace faite aux salariés sans pass dans la santé, les transports, les pompiers … (seuls les flics sont dispensés de tout pass et de tout vaccin !).

Mais attention : ils imposent la suspension du contrat de travail suspendant aussi le salaire et pouvant se résoudre par une mutation de service. L’essentiel de l’attaque contre les salarié-e-s, contre le droit du travail et contre le statut de la Fonction publique demeure, mais ce que cette manœuvre en recul veut dire, c’est qu’ils ont peur et qu’ils ont raison d’avoir peur !

Le mur du 15 septembre est toujours là. Tout le monde ne parviendra pas à se faire vacciner d’ici là : Castex a prévu qu’au moins 22 millions de personnes ne pourraient avoir de « pass ». Le mouvement est ascendant, en plein été. Ce n’est pas un mouvement « antivax » ou « complotiste » : ces composantes ne sont fortes que du soutien apporté pour l’instant à Macron par les directions nationales de nos syndicats, car n’appeler à rien, c’est soutenir Macron et c’est laisser le terrain à ces courants. Mais eux aussi sont dans l’expectative, car le mouvement est ascendant. Il surplombe la rentrée scolaire dans 5 semaines.

Et pourquoi pas la grève générale au 15 septembre ? Pour interdire tout licenciement et toute suspension de contrat de travail, pour interdire les attaques annoncées contre l’assurance chômage et les retraites, pour déjouer le piège des présidentielles en chassant Macron et en ouvrant ainsi la voie à la démocratie : voila ce qu’il nous faut discuter, populariser, organiser !

Le lien vers le texte de la Commission Mixte Sénat/Assemblée

En complément tous les jours la rubrique Politique de la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
En Inde, après l’attaque contre Rushdie, le silence éloquent des politiques
« Les Versets sataniques » ont été interdits en Inde, son pays natal, en 1988. Un an avant la fatwa prononcé par l’Iran contre Salman Rushdie, qui allait faire de sa vie un enfer. Son agression aux États-Unis en fin de semaine dernière n’a suscité aucune réaction officielle, dans un pays où les condamnations au nom du respect des croyants hindous se multiplient.
par Côme Bastin
Journal
Franquisme : des historiens démontent les thèses révisionnistes relayées par « Le Figaro »
La publication dans un hors-série du « Figaro » d’un entretien-fleuve avec l’essayiste d’extrême droite Pío Moa, pour qui les gauches sont entièrement responsables du déclenchement de la guerre civile en Espagne en 1936, suscite l’indignation de nombreux historiens. Retour sur une entreprise de « falsification ».
par Ludovic Lamant
Journal — Amérique Latine
Au Chili, la menace d’un refus plane sur la nouvelle Constitution
Face aux crispations sur certains points de la nouvelle Constitution, le gouvernement chilien prévoit déjà des réformes au texte en cas d’adoption par référendum le 4 septembre. Une position défensive qui témoigne de l’étroitesse du chemin vers la victoire du « oui ». 
par Mathieu Dejean
Journal — Amériques
Le jeu dangereux du Parti des travailleurs avec les militaires
Créé par Lula en pleine dictature, le PT, une fois au pouvoir, a malgré tout entretenu des relations cordiales avec l’armée brésilienne. Puis des tensions sont apparues, jusqu’à faire revenir officiers et généraux dans l’arène politique, en faveur de Jair Bolsonaro.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·e·s, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com