Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 septembre 2021

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Etats-Unis: Les profits des marchands de mort ont explosé

Au moment où la guerre au profit des oligarques vient encore de prendre la vie d'un militaire français - elle multiplie aussi les tueries d'africains- il est utile de rappeler que ces morts sont la base de profits astronomiques, en France, tout comme décrit ici aux Etats-Unis dans une étude de la Brown University.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Illustration 1

Source: Watson Institute, Brown University - Traduction Jean-Marc B

Résumé de l'étude:

Les dépenses du Pentagone ont totalisé plus de 14 000 milliards de dollars depuis le début de la guerre en Afghanistan, un tiers à la moitié de ce total en contrats avec marchands de mort et autres entreprises. 

Une grande partie de ces contrats - entre un quart et un tiers de tous les contrats du Pentagone ces dernières années - a été attribuée à seulement cinq grandes sociétés : Lockheed Martin, Boeing, General Dynamics, Raytheon et Northrop Grumman.

Les 75 milliards de dollars de contrats du Pentagone reçus par Lockheed Martin au cours de l'année fiscale 2020 représentent bien plus d'une fois et demie le budget total du Département d'État (Ministère Affaires étrangères) et de l'Agence pour le développement international (USAID) pour cette année, qui s'élevait à 44 milliards de dollars.

Les fabricants d'armes ont dépensé 2,5 milliards de dollars en lobbying au cours des deux dernières décennies, employant, en moyenne, plus de 700 lobbyistes par an au cours des cinq dernières années. Cela représente plus d'un pour chaque membre du Congrès.

De nombreuses entreprises ont profité des conditions de guerre - qui exigent une rapidité de livraison et impliquent souvent une surveillance moins rigoureuse - pour surfacturer le gouvernement ou se livrer à une fraude pure et simple. En 2011, la Commission sur les contrats en temps de guerre en Irak et en Afghanistan a estimé que le gaspillage, la fraude et les abus avaient totalisé entre 31 et 60 milliards de dollars.

Alors que les États-Unis réduisent la taille de leur empreinte militaire en Irak et en Afghanistan, les estimations exagérées des défis militaires posés par la Chine sont devenues la nouvelle justification de choix dans les arguments visant à maintenir le budget du Pentagone à des niveaux historiquement élevés. Les entrepreneurs militaires continueront à profiter de ces dépenses exagérées.

Voir ici l'étude complète (en anglais)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte