Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 déc. 2018

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Macron commande en panique des centaines de fusils "multi-coups"...

Mais le gouvernement ne s'arrête pas là. L'appel d'offre comprend aussi l'achat de « 1280 lanceurs mono-coups » supplémentaires ! Il s'agit des désormais célèbres LBD 40, ces fusils dotés d'un viseur, ces « Flash-Balls » très puissants et précis qui ont éborgné et blessé des centaines de manifestants.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

26 décembre 2018 - TC (NPA)

Alors que des dizaines de personnes ont été défigurées par des tirs policiers ces dernières semaines, dans le cadre du mouvement des Gilets Jaunes, le gouvernement met les grands moyens pour offrir une nouvelle panoplie aux CRS.

En effet, Macron n'a pas seulement offert une grosse augmentation de salaire aux forces de l'ordre qui ont massacré les manifestants depuis un mois. Il a décidé de débloquer du budget pour acheter encore plus d'armes pour réprimer. Un appel d'offre a été publié pour « l'acquisition de lanceurs multi-coups », tout récemment sur le Bulletin Officiel des Annonces des Marchés publics.

Dans cet appel, le gouvernement compte acheter 450 nouveaux fusils qui permettent de tirer des munitions en rafale. Autrement dit, ce sont des « super Flash-Balls », avec un barillet, qui permet de shooter 6 cartouches en quelques secondes sur des manifestants. Le calibre du barillet permet de tirer aussi bien des balles en caoutchouc que des grenades lacrymogènes ou explosives. Et tout ça sans avoir à recharger, comme c'est le cas sur les lanceurs « classiques », déjà très destructeurs.

Ce type de fusil, baptisé « Penn Arms », est utilisé par des polices très démocratiques, comme celles des USA, d’Israël, de Russie ou du Brésil.

Mais le gouvernement ne s'arrête pas là. L'appel d'offre comprend aussi l'achat de « 1280 lanceurs mono-coups » supplémentaires ! Il s'agit des désormais célèbres LBD 40, ces fusils dotés d'un viseur, ces « Flash-Balls » très puissants et précis qui ont éborgné et blessé des centaines de manifestants.

Ce pouvoir, en pleine radicalisation, trouve toujours plus d'argent pour frapper sa population. Et la répression se militarise à une vitesse vertigineuse.

Réagissons !

---

Lien vers l'appel d'offre officiel :
https://www.boamp.fr/avis/detail/18-179674/1

Sources : Nantes révoltée

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal
Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation
Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin
Journal — France
Sélection à l’université : « Quand réfléchit-on au droit à la réussite ? »
Des écarts scolaires qui se creusent avant le bac, un financement inégalitaire dans le supérieur et un régime de plus en plus sélectif symbolisé par Parcoursup : la « démocratisation des savoirs » prend l’eau, s’inquiètent les sociologues Cédric Hugrée et Tristan Poullaouec, dans leur livre « L’université qui vient ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel