Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 janv. 2021

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Inde: le pouvoir vacille ! -Jacques Chastaing

Un million de manifestants a Delhi, dix millions dans les autres capitales, un succès historique !. Des provocations policières orchestrées par le pouvoir et les media ...mais cela n’arrêtera pas la prochaine marche le 1er février vers le parlement.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce sont les plus grandes manifestations en Inde depuis l'indépendance. Le pari des paysans a été une réussite, malgré les provocations du gouvernement qui a organisé de toutes pièces des violences policières dans l'hyper centre et des provocations religieuses au Fort Rouge.

Le pouvoir avait visiblement prévu de canaliser des paysans et des jeunes vers le Fort Rouge lieu hautement symbolique en Inde, avec des agressions policières à ses portes pour que les partisans du pouvoir puissent filmer sous toutes les coutures "l'attaque" du Fort Rouge et le remplacement du drapeau national par le drapeau sikh.

Tout cela pour lancer dès le soir même une violente campagne de presse contre les "anarchistes" et "terroristes" de paysans qui voulaient mettre la ville à feu et à sang et imposer la religion sikh aux hindous... en appelant peut-être les hindous à faire un bain de sang de sikhs en retour, tout en coupant internet à Delhi et dans les campements paysans pour empêcher les paysans de répondre (et ce n'est peut-être pas fini, puisque ce soir 27.01 la police faisait couper l'électricité au campement de Gazipur).

Un scénario entre hindous et sikhs qui n'est malheureusement pas lunaire, puisque cela s'est déjà passé il y a quelques années avec des milliers de morts ; ce qui s'est passé encore récemment contre les musulmans pour tenter de casser le grand mouvement social de Shaheen Bagh (qui avait déjà occasionné une grève de 250 millions de travailleurs le 8 janvier 2020) en février 2020 avec 78 morts ; ce qui a été la technique d'arrivée au pouvoir de Modi, comme en son temps Hitler lorsqu'il faisait brûler le Reichstag. Plus le mensonge est gros...

Mais la manœuvre a échoué.

Les hindous de Delhi ont préféré applaudir les paysans qui défilaient dans la ville et donc aussi les sikhs... Et on est en train de découvrir que c'est un militant du BJP (le parti du pouvoir) qui a hissé le drapeau sikh sur le Fort Rouge, comme on découvre que la police a canalisé des paysans et jeunes vers le Fort Rouge pour provoquer délibérément les affrontements.

Une fois la fumée des provocations du pouvoir d'extrême droite dissipée, il ne restera de cette journée que l'immense succès des paysans, avec comme preuve de ce succès, le fait que les syndicats des employés de l'électricité - après la manifestation du 26 - ont décidé d'appeler à la grève le 3 février pour soutenir les paysans, tandis que déjà ceux des banques publiques et des fonctionnaires avaient appelé à la mobilisation le 1er février... et que les leaders paysans pour leur part ont appelé les manifestants du 26 janvier à rester à Delhi dans les campements paysans jusqu'au 1er février où ils organiseront une nouvelle marche cette fois vers le Parlement.

LA REVOLUTION EST EN MARCHE...

PHOTOS

Les marches paysannes et leurs soutiens qui ont réuni plus de 10 millions de manifestants le 26.01 à Hyderabad, Amritsar, Gwalior, Visakhapatnam (avec les employées de crèches agricoles), Miriyalaguda, Kalaburgi, carte des lieux de manifestations le 26 janvier 2021, à Thiruvananthapuram, Calcutta, Mumbaï, dans un district de l'Etat d'Odisha, etc, etc, etc, etc....

La suite avec +6 photos

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la nouvelle Revue de Presse Emancipation!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique économique
Comment la Macronie a tourné le dos à la rationalité économique
Alors qu’en 2017, Emmanuel Macron se présentait comme le champion de « l’évaluation des réformes », il fait fi des évaluations scientifiques négatives sur sa politique économique. Désormais, sa seule boussole est sa politique en faveur du capital.
par Romaric Godin et Mathias Thépot
Journal
Projet de loi immigration : « Nous sommes sur des propositions racistes »
Le projet de loi immigration, porté par Gérald Darmanin, est discuté mardi 6 décembre à l’Assemblée nationale. L’occasion notamment de revenir sur les chiffres de « la délinquance des étrangers » avancés par le chef de l’État et le ministre de l’intérieur. 
par À l’air libre
Journal — Habitat
Faute de logement, des mères restent à l’hôpital avec leurs enfants
À l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, sept femmes sont accueillies sans raison médicale. En cause : la  saturation de l’hébergement d’urgence. Maïrame, mère d’un bébé de cinq mois, témoigne. 
par Faïza Zerouala
Journal — Travail
Grève chez Sanofi : « Ponctionner les actionnaires pour augmenter les salaires »
Démarré le 14 novembre, le conflit social chez le géant français du médicament touche désormais une quinzaine de sites. Reportage à Montpellier, où les « petits salaires » de l’entreprise sont mobilisés pour une hausse des rémunérations.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet d’édition
2. B.B. King et la légende de Lucille
Il suffit d’avoir admiré son jeu tout en finesse et en agressivité contenue, d’avoir vécu l’émotion provenant du vibrato magique de sa guitare, d’avoir profité de sa bonhomie joviale et communicative sur scène, de son humilité, et de sa gentillesse, pour comprendre qu’il n’a pas usurpé le titre de King of the Blues.
par Zantrop
Billet de blog
Rap et théorie postcoloniale : sur « Identité remarquable » de Younès Boucif
« Un Arabe qui fait du rap y’a pas grand-chose d’original », rappait Younès dans « J’me rappelle ». Mais quid d’un Arabe qui rappe, joue (au cinéma, au théâtre), écrit des romans, manage et se fait parfois, à ses heures perdues, documentariste ? À l'occasion de la sortie de son album, retour sur la trajectoire d'un artiste aux talents multiples.
par Matti Leprêtre
Billet de blog
Playlist - Post-punk et variants
Blue Monday infini et températures froides bien en dessous de celles d'Ibiza en hiver. C'est le moment idéal pour glorifier le dieu post-punk et ses progénitures art rock ou dark wave, fournisseurs d'acouphènes depuis 1979. Avec Suicide, Bauhaus, Protomartyr, Bantam lyons, This heat, Devo, Sonic Youth...
par Le potar
Billet de blog
Anne Sylvestre : manège ré-enchanté
Tournicoti-tournicota ! On savait l'artiste Anne Sylvestre facétieuse, y compris à l'égard de ses jeunes auditeurs, fabulettement grandis au rythme de ses chansons, alors qu'elle ne cessa pas de s'adresser aussi aux adultes irrésolus que nous demeurons. Presque au point de la croire ressuscitée, grâce à l'initiative de la publication d'un ultime mini album.
par Denys Laboutière