Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10383 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 mars 2021

Ubu tohu-bohu -Revue de presse de Lulu

Cornegidouille ! Le choix de tout politicien, les profits avant la vie, ne pouvait conduire qu'au chaos du roi Ubu.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: Revue de presse de Lulu

-"Sans doute, dans les prochaines semaines, nous aurons des nouvelles mesures à prendre."(RP)
(Emmanuel Macron, ce jeudi soir, dans un point de presse, à l’issue du Conseil européen. Amener le curseur sur 34:49 et suivre les mains du Président, tout au long de son intervention.

Vous avez dit "Sans doute dans les prochaines semaines", Monsieur le Président. Faut-il vous rappeler que chaque heure qui passe avant que vous appuyiez sur le frein, a un coût en décès, séquelles lourdes, reports de diagnostics et d’interventions chirurgicales. Est un coup aussi sur des professions qui n’en peuvent plus, comme les soignants, les enseignants, les artistes, les créateurs, nombre d’artisans et de premiers de corvée. Vous avez aussi mis en cause le nouveau variant, ce qui n’est pas faux, mais il ne saurait vous servir d’alibi car depuis plusieurs mois, les chercheurs anglais, grâce à des capacités de séquençage bien supérieures aux nôtres, avaient alerté la planète entière sur ses caractéristiques mortifères. Vous les connaissiez donc quand en janvier, contre l’avis du Conseil scientifique, seul, vous avez fait le choix de laisser courir ce variant dont vous soulignez, aujourd’hui, à juste titre, combien il est dangereux et, aussi, que votre choix était le bon, ce que les faits eux-mêmes, contredisent.)  : https://www.youtube.com/watch?v=3t4-dtLotOA

-Le gouvernement a-t-il misé sur une immunité "hybride" ? (Matthieu Brandely)  : https://fr.news.yahoo.com/covid-gouvernement-immunite-hybride-172146680.html

-L’éditorial de Patrick Le Hyaric, dans "L’Humanité Dimanche" : 

https://patrick-le-hyaric.fr/cesarisme-mene-dans-le-mur/

 "On marche sur la tête. On va dans le mur." (...) "La décision politique est complètement déconnectée de la réalité médicale et scientifique." (...) "On ne nous fera pas taire." (...) "L’ouverture des écoles est un problème." (...) "L’Europe a échoué." (...) "Dans certaines régions, on ne pourra pas éviter un confinement dur."

(Le professeur Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Tenon ; interrogé par Laurence Ferrari) : https://www.cnews.fr/emission/2021-03-24/linterview-du-pr-gilles-pialoux-1062144

 "On revit cet épisode traumatisant de la première vague."
(Frédéric Adnet, chef du service des urgences de l’hôpital Avicenne de Bobigny et directeur médical du Samu de Seine-Saint-Denis.
Interrogé par Alba Ventura sur RTL) : https://www.dailymotion.com/video/x806d51?syndication=249290

-"On part déjà à 100% d’occupation des lits dont on dispose et on nous demande d’accueillir dans les jours prochains presque deux fois plus de malades qu’on en accueille actuellement. On ne sait pas comment on va les mettre, comment on va soigner les gens, comment on va se débrouiller pour dispenser les meilleurs soins à l’ensemble des gens qui justifieraient des soins critiques." (...) Après la conférence de presse de Jean Castex, personnellement, j’étais avec un chauffeur de taxi qui m’a dit : "Génial, je gagne une heure le soir et mes enfants sont très contents d’un confinement aussi léger !" (...) "Il y a tellement de monde dans les entreprises que les cantines ne peuvent pas être dispersées, ce n’est pas possible." (...) "On ne voit pas de perspectives. Le personnel est formidable mais il est lavé. Beaucoup d’heures supplémentaires. Pas de perspective d’avoir des renforts. Il faut vous rendre compte que la gravité des malades qui sont actuellement dans mon service est bien plus intense qu’en temps normal." (Jean-François Timsit, chef du service de réanimation médicale et infectieuse de l’Hôpital Bichat à Paris. Amener le curseur sur 1:54.

"Le choix qui a été fait par le président de la République, c’est d’attendre le dernier moment avant d’appuyer sur le frein. On était déjà au bord du précipice quand les réanimations étaient déjà pleines. Il n’y a plus de marges de manoeuvre. Il y a une vraie incertitude sur les mesures qui ont été décidées. On a laissé se répandre l’idée qu’à l’extérieur tout allait bien et qu’on pouvait se relâcher. On a décidé de laisser les écoles ouvertes. Nous n’avons pas de sécurité, nous n’avons pas de certitude que ça va marcher. Si ça ne marche pas, c’est un peu la catastrophe parce qu’entre le moment où on prend des mesures aujourd’hui et le moment où on va voir l’effet sur les réanimations et les hospitalisations, il s’écoule vingt jours. Il y a un délai d’inertie dans les mesures de freinage." 

Ce délai d’inertie est bien sûr crucial puisque c’est à ce moment là que tout est le plus dangereux avec le plus de décès, car il suit une situation déjà estimée catastrophique et nécessitant les mesures plus strictes qui ont été prises. Mais, plus vous attendez pour appuyer sur le frein, plus le délai d’inertie interviendra sur un terrain dégradé et plus il faudra de temps pour faire baisser la pression. Or, quand on sait que sur quatre personnes admises en réanimation, une décèdera, le temps se compte en décès et en séquelles graves supplémentaires.

(Anne-Claude Crémieux, professeure en maladies infectieuses, à l’Hôpital Saint-Louis, membre de l’Académie de Médecine. Les deux professeurs participaient à l’émission "C dans l’air", présentée par Axel de Tarlé. Amener le curseur sur 05:58)

https://www.france.tv/france-5/c-dans-l-air/2321357-emission-du-mardi-23-mars-2021.html

 "On n’a pas de marge de manoeuvre. Dès lors qu’il y a quatre personnes pour une place en réanimation, nous somme bien obligés de choisir entre elles. Nous tenons compte de l’état des intéressés, de leur avis et de celui des familles." (...) "La situation est plus grave qu’il y a un an. On avait vu venir que le variant anglais deviendrait la locomotive de l’épidémie, or il est plus agressif et plus mortel. Un confinement en janvier aurait pu prévenir l’installation de ce variant." (Le professeur Djillali Annane, chef du service réanimation de l’hôpital Raymond-Poincaré, était interrogé par Laurence Ferrari) : https://www.cnews.fr/emission/2021-03-25/linterview-du-pr-djillali-annane-1062615

 "Le variant va à très grande vitesse. Là, pour freiner, on va un peu trop doucement." (Vincent Maréchal, virologue, répondait aux questions de Jeff Wittenberg ; sur France 2 : https://www.youtube.com/watch?v=W8Dr1wcVuzg

 La situation épidémique “n’est pas bonne, c’est évident. Elle est inquiétante. C’est difficile de la comparer avec les autres vagues car on est dans une dynamique encore différente avec un variant britannique qui a une très forte contagiosité.” (...) Les mesures prises par le gouvernement “sont des mesures de compromis qui ne seront probablement pas suffisantes pour endiguer cette nouvelle poussée épidémique.” (Yves Buisson, épidémiologiste et président de la cellule Covid-19 de l’Académie nationale de médecine, sur franceinfo) : https://www.francetvinfo.fr/politique/jean-castex/gouvernement-de-jean-castex/covid-19-la-situation-est-inquietante-selon-le-pr-buisson_4346795.html

-"Dans les Hauts-de-France, dans les réanimations, la vague monte. A Bichat, à Paris, c’est plein comme un oeuf. On s’approche des 80 % de déprogrammation. On est dans le mur. Le prochain mois sera infernal. (Philippe Amouyel, professeur de Santé Publique au CHU de Lille et Jean-François Timsit, chef du service de réanimation médicale et infectieuse de l’hôpital Bichat, sont les invités du "Grand entretien" ; sur France Inter) : https://www.youtube.com/watch?v=ItiFmf_Amr8

 "Dans l’Oise, après les vaccins, ce sont les soignants qui font défaut." (Simon Gourru) : https://drive.google.com/file/d/1RPohJZf5JptbrtwI_3RzKNs-O1e7Gmht/view?usp=sharing

 L’Aube, le Rhône et la Nièvre sous surveillance renforcée : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement/covid-19-laube-le-rhone-et-la-nievre-sous-surveillance-renforcee_4345895.html

 Dans la Nièvre, le taux d’incidence flambe, les hôpitaux sous tension. (Olivier Feniet) : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement/nievre-le-taux-dincidence-flambe-les-hopitaux-sous-tension_4345903.html

 Olivier Véran, ministre de la Santé, après avoir dit que "la pression épidémique atteint des niveaux alarmants, la pression sanitaire se fait fortement sentir sur les hôpitaux et la médecine de ville, et la dynamique est forte", a annoncé que trois départements s’ajoutaient à la liste des seize cités jeudi dernier par le Premier ministre et que seize autres étaient placés en "vigilance renforcée" : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/direct-covid-19-l-executif-s-apprete-a-durcir-les-mesures-dans-trois-nouveaux-departements_4346505.html

 "Jean Castex très inquiet." : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement/covid-19-l-aube-le-rhone-et-la-nievre-touches-par-de-nouvelles-mesures-restrictives_4347345.html

-La confiance dans l’exécutif atteint son plus bas niveau depuis le début de la crise. (ELABE) : https://elabe.fr/epidemie-covid-19-vague35/

-"L’épidémie s’emballe, tenir…jusqu’à quand ?" (Florence Méréo)
"Sans nouvelles mesures, on devra trier les patients." (L’infectiologue Karine Lacombe, de l’hôpital Saint-Antoine à Paris ; interrogée par Aymeric Renou)
 : 

https://drive.google.com/file/d/1ia1AisYaJilZ64FovBY7SSYkOZrYhaTu/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/1ltq-fCeI1j7DPkWU0NKIvrzbiWkfftqC/view?usp=sharing

-"On est vraiment au démarrage de la fameuse troisième vague, avec ce variant anglais. Il y a toute une série de régions qui sont maintenant à des niveaux d’incidence en hausse, avec une saturation des lits de réanimation de 70 à 75 %. C’est sur ces régions qu’il faut dès maintenant agir. Dans l’avis du Conseil scientifique de la semaine dernière, on insiste beaucoup sur l’anticipation."
(Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique.
Dans l’émission "C à vous". Amener le curseur sur 06:11. 

Espérons que le professeur sera cette fois entendu, ce qui n’a pas été le cas pour l’Ile-de-France et les Hauts-de-France, avec, aujourd’hui, des conséquences dramatiques. Qui pouvait croire, à part Jean Castex et Emmanuel Macron, que le variant anglais s’arrêterait aux frontières de 16 départements ? La première et la seconde vague nous avaient pourtant prouvé le contraire et le variant anglais est plus contagieux que la souche d’origine ! On nous explique pourtant que le Président lit beaucoup de revues scientifiques.  : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/c-a-vous-saison-12/2325277-invites-arnaud-fontanet-michel-edouard-leclerc-stephane-brize-et-alexis-pinturault.html

 L’émission "C dans l’air" sur France 5, que présente Axel de Tarlé, s’intitulait : "Droit dans le mur ?". Le point d’interrogation n’avait plus lieu d’être quand elle s’est terminée. 

Alors qu’un nouveau variant est apparu en Inde, plus dangereux et qui résiste aux vaccins, le professeur Antoine Flahault, épidémiologiste, a expliqué que plus on laissait circuler un virus, plus on prenait le risque de voir apparaitre des variants qui progressivement prendront la place de celui qui circulait jusqu’ici et imposeront leurs caractéristiques de dangerosité, comme cela se produit avec le variant anglais  : https://www.france.tv/france-5/c-dans-l-air/2329739-emission-du-jeudi-25-mars-2021.html

"On va avoir plus de vaccins. Il est souhaitable de les utiliser d’urgence. La logistique sera assurée par l’armée. Il faut aller chez les personnes les plus âgées qui n’ont pas encore été vaccinées." (...) "Le gouvernement n’est pas responsable du manque de doses. Elles sont livrées avec retard dans toute l’Europe." (...) "Pour la recherche, on a besoin de 60 personnes de plus de 75 ans en bonne santé." (...) "Nous n’avons pas encore suffisamment de doses. Il faut en priorité vacciner les plus âgés, qui risque plus des formes graves."(...) "J’ai l’espoir que cet été on puisse reprendre une vie normale." (...) "Les déprogrammations sont de l’ordre de 50 à 60%."
(La professeure Odile Launay, infectiologue, coordinatrice du centre de vaccinologie Cochin-Pasteur, membre du comité vaccin Covid-19
, répondait aux questions d’Alba Ventura, sur RTL) : 

(https://www.dailymotion.com/video/x805it7?syndication=249290

 "Les vaccinodromes auront-ils assez de personnel ?" : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-les-vaccinodromes-auront-ils-assez-de-personnel_4347331.html

-Des traitements à domicile pour soulager les hôpitaux : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-des-traitements-a-domicile-pour-soulager-les-hopitaux_4345853.html

 Les patients des opérations reportées à cause de la Covid s’inquiètent : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/hopitaux-les-patients-des-operations-reportees-a-cause-du-covid-sinquietent_4345857.html

-La situation sanitaire dans les écoles d’Ile-de-France se dégrade rapidement et provoque une polémique entre la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, qui demande qu’on vaccine sans attendre les enseignants, et la présidente ex LR du Conseil régional, Valérie Pécresse, qui voudrait voir les vacances de Pâques avancées de quinze jours. 

L’une et l’autre semblent découvrir une situation prévisible, sur laquelle les syndicats alertent depuis longtemps et qui continuera à s’aggraver si l’on ne protège pas les personnels et les enfants. Peut-être, à avoir trop attendu, les deux mesures seront- elles nécessaires ? :

https://www.rtl.fr/actu/politique/coronavirus-valerie-pecresse-souhaite-avancer-les-vacances-scolaires-de-15-jours-7900012148

-"On n’a pas décidé d’avancer les vacances scolaires mais toutes les propositions sont utiles." (...) "Quand nous aurons vacciné les personnes à risques, nous pourrons engager des vaccinations ciblées, comme celle des enseignants" (...) "Il faut être humble." (...) "L’Europe n’a pas été au rendez-vous de l’Histoire sur les vaccins." (...) "Evidemment, si les mesures sont appliquées, elles auront un effet sur l’épidémie." (...) "La clé, c’est la vaccination." (Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, dans le "Grand entretien" de France Inter, que je conseille vivement d’écouter. Interview plus que difficile pour le porte-parole et que dire des questions bienvenues des auditeurs. Félicitations à Nicolas Demorand et Léa Salamé. )  : https://www.youtube.com/watch?v=ZRoRYO6J7bY

-Sur la contagion dans les écoles, "La comparaison de Jean-Michel Blanquer est fausse." (le professeur Gilbert Deray, de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris. Le ministre-bonimenteur pris la main dans le sac, dans l’émission de David Pujadas, sur LCI. Amener le curseur sur 43:14 : https://www.lci.fr/replay-lci/video-24h-pujadas-du-mercredi-24-mars-2021-2181656.html

 "Débordée par la Covid, l’Education nationale envoie des pions remplacer des enseignants." (Marion Fontaine de Mediapart) : 

https://drive.google.com/file/d/1v4CD6oAUQHRis2u5E76l8YhqIU9swcXM/view?usp=sharing

-"La situation est alarmante dans les écoles de Seine-Saint-Denis". Amener le curseur sur 1:43 : https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-8-h/journal-de-8h-du-jeudi-25-mars-2021

-Dénonçant "les écoles franciliennes ouvertes au virus", le syndicat Snuipp-Fsu a lancé "une alerte sociale" et un préavis de grève qui court du 29 mars au 16 avril : 

https://drive.google.com/file/d/1u6cEu3ezu-0w2AoS4Vf1E15CJXlFmQSf/view?usp=sharing

-Les personnalités préférées des enfants. (IPSOS)  : https://www.ipsos.com/fr-fr/quelles-sont-les-personnalites-preferees-des-enfants-decouvrez-le-classement-des-7-14-ans

-Les réactions des Français après les annonces du gouvernement.de jeudi dernier. (IFOP)  : https://www.ifop.com/publication/balises-dopinion-131-les-reactions-des-francais-apres-les-annonces-du-gouvernement/

-Les mesures annoncées par l’exécutif jeudi dernier manquent de cohérence, d’efficacité et de clarté pour une majorité de Français. Pour 6 Français sur 10, l’exécutif a eu tort de ne pas reconfiner le pays fin janvier. (ELABE)  : https://elabe.fr/epidemie-covid-19-vague35/

En complément tous les jours la rubrique Santé de la nouvelle Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en EREA, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin