Ils préparent la guerre civile, préparons la grève générale -Jacques Chastaing

Tout ce petit monde des nantis, des gavés, des bourgeois et leurs serviteurs les plus réactionnaires se prépare à ce qui leur fait une peur bleue, ce qui occupe leur esprit en permanence et les empêche de dormir, la sortie de l'épidémie et l'explosion sociale qui pourrait aller avec. Ils se préparent. Préparons-nous aussi !

La sortie de l'épidémie inquiète très fortement le pouvoir. Il craint les explosions sociales.

Il ne se passe pas un jour sans qu'on entende l'inquiétude des puissants transpirer ici ou là. Marlène Schiappa, très bête, mais sismographe utile, craint carrément "l'apocalypse".

Il faut dire pour légitimer leurs craintes, qu'il y a déjà pas mal de luttes actuellement malgré la peur du covid, les divisions dans la populations que cela engendre et malgré les mesures coercitives et policières, couvre-feu, confinement...

Il y a des luttes partout, mais invisibles parce qu'émiettées, des luttes contre les entreprises qui licencient ou ferment, des luttes pour les augmentations de salaires, des luttes de paysans qui se prolongent, celles des gilets jaunes qui sont toujours là, la lutte qui dure des milieux du spectacle contre la démolition de la protection chômage, une manifestation contre cette loi le 23 avril bien suivie, un premier mai qui le sera certainement aussi, des manifestations sur tous les sujets, répression policière et loi Sécurité Globale, contre les restrictions sanitaires, contre l'antisémitisme, le racisme, pour la protection de la nature et cela malgré des directions syndicales quasi muettes et des directions politiques d'opposition qui n'ont que les présidentielles de 2022 comme perspective.

Bref, tout se passe comme si les classes populaires essayaient de protester contre tout ce qui les étouffent dans la même mesure que leur désobéissance civile contre l'absurdistan autoritaire du pouvoir est croissante mais encore étouffée, sourde... en recherche de l'évènement qui pourrait généraliser l'ensemble. Et on voit que dans bien des pays, cette contestation un moment arrêtée par le covid, reprend de plus belle.

Alors, le pouvoir maintient ou renforce ses mesures policières, sort une loi Sécurité globale, accentue ses tentatives de division sur le terrain du racisme, voit des islamo-gauchistes partout, passe une loi séparatisme, met en place un préfet sur l'immigration, embauche 10 000 flics en plus, ouvre des places de prison, commandes massivement des LBD et il annonce que la campagne présidentielle se fera sur la sécurité.

Il maintient contre vents et marées un ancien royaliste au ministère de l'Intérieur, il s'attaque aux organismes anti-corruption, cède à toutes les revendications ou provocations des groupes policiers d'extrême droite.

Par ailleurs les chaines de télé se remplissent de chroniqueurs d'extrême droite, étalant quasi ouvertement leurs préjugés, leur haine du petit peuple et leur racisme.

C'est dans ce contexte que des généraux à la retraite, liés à l'extrême droite ont sorti leur appel à un coup d'Etat militaire, contre les quartiers, les arabes et les anti-racistes sans que le pouvoir ne le dénonce réellement.

Bref, tout ce petit monde des nantis, des gavés, des bourgeois et leurs serviteurs les plus réactionnaires se prépare à ce qui leur fait une peur bleue, ce qui occupe leur esprit en permanence et les empêche de dormir, la sortie de l'épidémie et l'explosion sociale qui pourrait aller avec.

Ils se préparent.

Préparons-nous aussi !

Peut être une image de texte

En complément tous les jours la rubrique Politique de la Revue de Presse Emancipation!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.