Inde: la révolution marche sur le gouvernement

Une des nombreuses marches de paysans en colere a l'approche d'une des portes de New-Delhi. Macron se tenait près de l'hélico. Le gouvernement indien panique autant en faisant creuser des tranchées autour de la capitale.

Source: Luttes Invisibles128005599_1096044864151314_879118914313486019_n.jpg?_nc_cat=110&ccb=2&_nc_sid=730e14&_nc_eui2=AeFYBx1WnihutlNZ3FTnEmmaX6R3T-Kq10NfpHdP4qrXQyupTDg-BDkx34tC7nyKHi8&_nc_ohc=RxsUnKCiZVwAX8bPjXQ&_nc_ht=scontent.fhex4-2.fna&oh=c3c9b9748bf050e448310e219da8cc43&oe=5FE5A8DF

Rien n'arrête les paysans qui par centaines de milliers, des plus jeunes aux plus vieux, sont partis de chez eux avec armes et bagages, tonnes de nourriture, cuisines sur roues, tankers d'eau, tentes hospitalières, tracteurs, camions, outils en tous genres, pour faire le siège des immeubles gouvernementaux à New-Delhi.

La police a tenté de les arrêter avec lacrymos, canons à eau, blocs de bétons sur les routes et même tranchées creusées à même les routes et autoroutes mais rien n'arrête la marche des paysans qui sont aux portes de la capitale.

Les paysans ont déclaré qu'ils décideraient demain matin 28/11/2020 par quel endroit ils rentraient dans New Delhi. En attendant que les paysans encore en marche dans le pays arrivent, ceux déjà arrivés camperaient aux portes de la ville

Cet outil unique vient d’être créé au service des acteurs de l’émanciapation. Cliquez sur le logo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.