Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10962 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 janv. 2022

Victoire totale ! Le tribunal annule l’expulsion de Jorai, élu UNEF Nanterre...

...et ordonne au préfet de lui délivrer un titre de séjour étudiant ! Des victoires similaires ont été obtenues pour d’autres étudiant-e-s de Nanterre. C’est la démonstration que la bataille pour la revendication « une carte étudiante = un titre de séjour » peut permettre de faire reculer des préfectures et la politique xénophobe du gouvernement !

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

UNEF - TACLE : Tendance Action Collective et Luttes Etudiantes

Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise vient d’annuler l’expulsion de Jorai, étudiant angolais et élu étudiant pour l’UNEF à l’Université de Nanterre !

Le préfet du Val d’Oise lui avait délivré une Obligation de quitter le territoire français (OQTF) sous prétexte que Jorai, muni d'un visa long séjour visiteur, ne pouvait prétendre à un titre de séjour étudiant. Ayant rejoint des membres de sa famille en France, Jorai avait, à plusieurs reprises, procédé à des demandes de visa vie privée et familiale, restées jusqu'à aujourd'hui sans réponse. Le préfet ne s'était pas arrêté là : lui avait aussi délivré une interdiction de retour sur le territoire français d'une durée de un an et l'avait astreint à un contrôle judiciaire hebdomadaire. Des mesures d'une absurdité et d'une violence sans nom !

C’est pour toutes ces raisons que Jorai, accompagné par l’UNEF et une équipe d’avocates qui travaillent avec le syndicat, avait décidé de contester son OQTF. Et le jugement du tribunal est très clair : « le préfet des Hauts-de-Seine a commis une erreur manifeste d’appréciation» .

En réalité, la préfecture du Val d’Oise, comme toutes les autres, essaye de prendre le moindre prétexte pour appliquer la politique xénophobe du gouvernement restreignant toujours plus la liberté d’installation et de circulation au nom du soi-disant « coût de l’immigration ». Or ce ne sont pas les migrant-e-s qui coûtent cher, mais les 468 millions d'euros dédiés aux expulsions en 2018 ou les 500 milliards d’euros d’aides donnés aux entreprises depuis le début de la crise sanitaire !

Le Tribunal ordonne également au préfet de délivrer à Jorai un titre de séjour étudiant ! C’est donc une victoire totale permise par le travail juridique et par la mobilisation, notamment le rassemblement le jour de l’audience !

Ces derniers mois des victoires similaires ont été obtenues pour d’autres étudiant-e-s de Nanterre. Les expulsions de Rosette et d’Adam avaient ainsi été annulées tandis que Samba et Sadou avaient obtenu le statut de demandeur d’asile. C’est la démonstration que la bataille pour la revendication « une carte étudiante = un titre de séjour » peut permettre de faire reculer des préfectures et la politique xénophobe du gouvernement !

Si tu es concerné-e par un problème de papiers, n’hésite pas à nous contacter. C’est par la mobilisation qu’on obtiendra les régularisations !

Pas de frontière à la fac !

En complément tous les jours la rubrique Jeunesse/Education de la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard
Journal
Zemmour et Pétain : une relaxe qui interroge, des motivations qui choquent
La relaxe d’Éric Zemmour pour ses propos sur un prétendu « sauvetage » des juifs français par Pétain a suscité de vives réactions. Les historiens que nous avons interrogés ne sont pas tant choqués par la relaxe - la loi Gayssot ne peut couvrir l'ensemble des allégations mensongères sur la seconde guerre mondiale - que par les motivations de l’arrêt. Explications.
par Lucie Delaporte et Fabien Escalona
Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix