Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10962 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 févr. 2022

La jeunesse mobilisée le 17 mars aux côtés des salariés

Appel de la 2ème Rencontre nationale des étudiants et lycéens en lutte.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

LES ÉTUDIANT.E.S ET LYCÉEN.NE.S N’ONT PAS À PAYER LA CRISE ! MOBILISONS-NOUS LE 17 MARS PROCHAIN !

C’est peu après la première rencontre nationale, tenue le 8 janvier, que le gouvernement Macron a exprimé sa volonté de mettre fin à la quasi-gratuité des universités. Au lieu d’éradiquer la précarité des facs, il veut en exclure les plus précaires ! Le projet du gouvernement, de la droite et du patronat est clair : celui de mettre fin à l’idée d’une université ouverte à tous et toutes. Ils veulent faire des économies sur le dos des lycéen·ne·s, des étudiant·e·s et des services publics. Nous refusons de payer les conséquences de cette crise !

Les journées de grève et de manifestation du 27 janvier et du 3 février ont été un succès car elles ont été un premier temps de mobilisation et de regroupement de celles et ceux qui veulent construire ce qui est indispensable : une mobilisation massive dans les facs et les lycées. La répression subie dans les lycées mobilisés, comme à Rennes et à Paris, où la police n’a pas hésité à intervenir violemment, témoigne de leur crainte d’une généralisation de la contestation.

Quel que soit le président sortant des prochaines élections, il faut dès maintenant construire le rapport de force indispensable avec une mobilisation nationale, si nous voulons empêcher qu’au prochain quinquennat de nouvelles attaques viennent dégrader les conditions de vie, d’études et de travail de la jeunesse. C’est par nos mobilisations que nous pourrons mettre un coup d’arrêt à la casse sociale et obtenir un avenir débarrassé de la précarité, de la sélection sociale et de toute forme d’oppression.

C’est en ce sens que nous appelons les étudiant·e·s, lycéen·ne·s et toute la jeunesse à rejoindre la date de grève interprofessionnelle du 17 mars à l’appel de l’intersyndicale.

Nous appelons aussi à rejoindre massivement la grève féministe du 8 mars. Les pires réactionnaires en profitent pour s’attaquer aux droits des femmes et diffuser leur morale patriarcale. Nous constatons, au travers des dernières réformes sélectives, une augmentation de la division genrée dans les formations, des lycées jusque dans l'enseignement supérieur. Toute la jeunesse doit participer à la lutte pour l’égalité entre les genres et pour mettre fin au patriarcat !

Pour poursuivre la construction d'une mobilisation étudiante et lycéenne et décider des suites au 17 mars, nous appelons à tenir une troisième rencontre nationale le week-end du 19 et 20 mars.

La rencontre nationale revendique l’inscription immédiate des sans-facs de Nanterre et dénonce le traitement qu’ils reçoivent de la Présidence de Nanterre, du Rectorat et du Ministère. Nous nous donnerons les moyens de la faire gagner, et nous appelons à multiplier les formes de soutien à la lutte des sans-facs. De même, nous discuterons à la prochaine rencontre de comment mener une campagne coordonnée pour la création de places à la fac et pour recenser nationalement les cas de jeunes sans-facs.

Ainsi, nous revendiquons un plan d’urgence pour les lycéen·ne·s et étudiant·e·s, pour changer nos vies et nous assurer un droit à l’avenir. Nous exigeons :

La fin de la sélection sociale dans les facs et lycées. Nous exigeons la création de places à hauteur des demandes en Licence et en Master, la gratuité des facs, ainsi que l’abrogation de Parcoursup, de la réforme du bac, de la hausse des frais d’inscription pour les étudiant·e·s étranger·e·s et de toutes les réformes sélectives.

La mise en place d’un revenu pour tou·te·s les étudiant·e·s - indépendamment de leur nationalité et du revenu des parents - afin de mettre fin à la précarité et permettre à chacun·e de poursuivre pleinement ses études.

Contre la mise au pas de la jeunesse, l’abrogation du SNU. Nous refusons aussi la présence policière dans nos lieux d’études et nos mobilisations.

Un investissement massif dans les lycées, les CROUS, et de 10 milliards d’euros sur 5 ans pour l’Enseignement supérieur afin de garantir des embauches, des locaux, des moyens permettant l’amélioration de nos conditions de vie et d’études, notamment pour les étudiant·e·s en situation de handicap.

La régularisation des étudiant·e·s étranger·e·s sans-papiers, et la suppression de l’ANEF (administration numérique des étranger·e·s en France). Il n’y a pas de frontières à l’Université, mêmes études, mêmes droits !

En complément tous les jours la rubrique Jeunesse/Education de la Revue de Presse Emancipation!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal
Perquisition chez Trump : les documents ultra-confidentiels saisis par le FBI
L’inventaire de la perquisition menée par le FBI au domicile de Donald Trump, en Floride, a été rendu public vendredi. Les agents fédéraux ont saisi dans la villa de l’ancien président plusieurs documents classés top secret et diverses notes, dont l’une concerne Emmanuel Macron. Trump est soupçonné d’avoir mis en danger la sécurité nationale.
par Patricia Neves

La sélection du Club

Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier