Succès historique du blocage général de l'Inde par le mouvement paysan

Immense succès du soulèvement paysan face à un gouvernement ultra réactionnaire et violent de plus en plus impuissant face à cette vague populaire qui, tout en détruisant peu à peu l'autorité et les organes de pouvoir des capitalistes, est en train de construire les embryons de son propre pouvoir avec leurs Mahapanchayats de démocratie directe. C'est la révolution en marche.

Par Jacques Chastaing

Pour le 10e mois du soulèvement paysan, le SKM, la coordination qui anime le mouvement, avait appelé pour la 3e fois en 10 mois, au blocage général de l'Inde le 27 septembre, afin d'obtenir le retrait des lois anti-paysannes et anti-ouvrières, rétablir la démocratie, mettre fin aux divisions entre castes, religions et sexes et enfin libérer l'Inde du gouvernement BJP de Modi et des griffes du capitalisme.

Cet appel avait été soutenu par l'ensemble des organisations syndicales ouvrières, d'employés, de commerçants, pécheurs, étudiants, enseignants, de transports, les organisations féministes, celles de jeunesse, des Intouchables, des tribus et des gouvernement de plusieurs Etats opposés au BJP, le Kerala, le Tamil Nadu, l'Andhra Pradesh, le Chhattisgahr, le Jharkhand et le Pendjab où routes, autoroutes, voies ferrées, aéroports, marchés, transports, entreprises, commerces, administrations, écoles, universités étaient totalement bloqués.

Dans ces Etats, le blocage a été colossal mais également dans les Etats dirigés par le BJP malgré leurs violences policières, l'Uttar Pradesh, l'Haryana, le Bihar, le Gujarat et Tripura. Mais le mouvement a été également suivi comme cela n'était jamais arrivé dans le reste du pays, au Telangana, dans le Rajasthan, l'Odisha, le Bengale Occidental, le Maharashtra, l'Uttarakhand, le Madhya Pradesh, le Jharkhand, l'Assam, le Karnataka, l'Himachal Pradesh et Manipur.

C'est la première fois que l'appel des paysans qui était traditionnellement suivi jusque là dans les Etats du nord du pays, l'a été avec autant d'ampleur et d'intensité dans le reste du pays et que les paysans ont réussi à entraîner derrière eux l'ensemble des organisations populaires, syndicales, politiques et associatives du pays et même un certain nombre d'Etats dirigés par l'opposition.

Cette journée a marqué un nouveau et immense succès du soulèvement paysan face à un gouvernement ultra réactionnaire et violent mais qui devient de plus en plus impuissant face à cette vague populaire qui continue à grandir et qui, tout en détruisant peu à peu l'autorité et les organes de pouvoir des capitalistes, est en train de construire les embryons de son propre pouvoir avec leurs Mahapanchayats de démocratie directe. C'est la révolution en marche.

PHOTOS

Manifestation à Birni dans l'Etat du Jharkhand ; blocage des trains ; rassemblement à Gharsana, district Sriganganagar, Etat du Rajasthan ; rassemblement dans le Karnataka ; blocage à Gurugram à l'entrée de Delhi ; blocages de rue au Pendjab ; blocage des trains au Bengale Occidental

Ici 4 photos de plus

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la Revue de Presse Emancipation! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.