Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10573 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 nov. 2020

La révolution indienne est en marche !

Alors que les premières marches de paysans en révolte sont arrivées depuis 4 jours et qu'elles bloquent maintenant 5 entrées principales de la capitale New-Delhi tandis que les renforts continuent à affluer de 5 Etats et que des manifestations et blocages paysans et ouvriers s'étendent par ailleurs à quasi tout le pays, les paysans ont décidé de bloquer demain toutes les entrées de la capitale.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Luttesinvisibles

INDE : INSURRECTION PAYSANNE

Selon des estimations, il y aurait à l'heure actuelle 12 millions de paysans en lutte dans le pays dont une partie marche sur la capitale avec 96 000 tracteurs

UN DES NOMBREUX PIQUETS DE BLOCAGE PAR LES PAYSANS D'UNE ENTRÉE DE NEW DELHI

A l'heure actuelle des manifestations de paysans ou de soutien aux paysans par la population ont lieu dans quasi tous les Etats de l'inde, tandis que certains syndicats ouvriers appellent à la grève et que dans l'Etat de Karnataka dans le sud du pays, les chauffeurs routiers bloquent les routes avec les paysans

Les paysans à Delhi ont refusé la proposition du gouvernement de manifester en tournant en rond dans un circuit préparé en déclarant que c'était une prison à ciel ouvert et ont annoncé qu'ils bloqueraient toutes les entrées de la capitale dés demain.

 Yves Thebault

LA DÉTERMINATION DES PAYSANS INDIENS EN INSURRECTION EST SANS LIMITE

Avec cette détermination, les paysans ont aussi intelligemment nourri les forces de répression dont le pouvoir avait oublié l’approvisionnement , tissant ainsi des liens avec elles et les divisant

Au blocage de l'entrée de Singhur à New-Delhi par les paysans en colère, on compte 10 Km de tracteurs

D'autres villes sont bloquées et dans certains Etats du pays, les chauffeurs routiers ont également commencé les blocages aux côtés des paysans

INDE : UN GÉANT S'EST ÉVEILLÉ

COMME DANS LA VIDEO, LES BARRAGES POLICIERS ONT VOLÉ

Alors que les premières marches de paysans en révolte sont arrivées depuis 4 jours et qu'elles bloquent maintenant 5 entrées principales de la capitale New-Delhi tandis que les renforts continuent à affluer de 5 Etats et que des manifestations et blocages paysans et ouvriers s'étendent par ailleurs à quasi tout le pays, les paysans ont décidé de bloquer demain toutes les entrées de la capitale.

VIDEO : CLIQUEZ SUR L'IMAGE

https://twitter.com/i/status/1331800769306128384

Un outil unique vient au service des acteurs de l’émanciapation. Cliquez sur le logo

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal
Covid-19 : lever les brevets, une solution mondiale ?
Vaccination générale, nouveaux médicaments contre le Covid-19 : les profits des laboratoires pharmaceutiques explosent. Est-il envisageable qu’ils lèvent un jour leurs brevets ? On en parle avec nos invités Isabelle Defourny, de MSF, Jérôme Martin, cofondateur de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament, et Rozenn Le Saint, journaliste santé à Mediapart.
par à l’air libre
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Libertés publiques
Covid-19 : « Le gouvernement réglemente par protocoles et foires aux questions, une menace pour l’État de droit »
Stéphanie Renard, maîtresse de conférences en droit public, fait le bilan de deux années de crise. Cette spécialiste de l’ordre public sanitaire s’inquiète de la diffusion d’un « droit souple » qui « menace l’avenir de l’État de droit et le principe de légalité », et dénonce un « retour en arrière, vers une vision hygiéniste de la société ».
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche