Devenir Respirien ou pas...

La bien pensance de gauche est vraiment quelque chose de pesant. Et comme Mediapart est vraiment à gauche, on y pense parfois vraiment bien. Comme l'on trouve toujours bien plus à gauche que soi, on finit toujours aussi par trouver qu'on a finalement de mauvaises pensées. Cette culture du sentiment de la culpabilisation est devenue une spécialité écologiste et elle se répand à toute la gauche : chasse au gaspi, recherche du bio, recherche du commerce équitable, recherche de l'équilibre alimentaire, refus des protéines animales, refus des légumes qui contiennent des psychotropes (sic) et finalement refus de toute alimentation digestive.

J'ai découvert par hasard ce merveilleux concept qui vise à débarrasser l'homme de sa fonction digestive superflue : le respirianisme. C'est la copine de la copine d'une amie, pour vous dire si c'est sérieux, qui se permet de critiquer le fromage de brebis bio. Je n'aime pas ça non plus, mais chacun ses goûts. Cela va plus loin lorsque l'argumentation prend un tour éminement philosophique : elle trouve cela dégoutant parce qu'elle est fruitarienne. Plus fort que les végétariens, simples hyppocrites qui s'abreuvent du lait des mamifères et en privent ainsi la progéniture innocente des vaches ou qui dévorent des ovules de poules en toute impunité (oui... des oeufs, quoi), plus fort que les végétaliens qui avalent des aubergines bio contenant de la nicotine (????), les fruitariens, vous avez deviné, ne se nourrissent que de fruits.

Génial! Je me dis qu'il faut l'inviter à dîner, c'est mieux encore que quelqu'un qui fait des châteaux avec des allumettes. Une fruitarienne, cela doit être facile à nourrir. Et puis, il faut qu'elle arrive à nous en parler, je suis désolé mais c'est capital, de son caca qui ne pue pas. Quelle victoire de l'esprit sur la nature! Elle ne s'habille qu'avec des textiles naturels qui coûtent plus chers que la haute couture, elle n'utilise aucun objet issu de l'industrie, aucun médicament que ceux fournis par les réseaux d'herboristes parallèles... on pourrait continuer longtemps ainsi.

Elle est bien entendu très maigre, cette fruitarienne, mais peu importe. Je pose alors la question de savoir si ce n'est pas... un peu... mais non, ce n'est pas assez. Elle veut en faire plus. Devenir Respirienne. Je crois d'abord me méprendre sur le sens évident de la formule. Pas seulement fruitarienne, qui se nourrit de fruits, ni  aquavore, qui accepte seulement de l'eau, mais carrément respirienne, qui vent sans avaler autre chose que de sa propre salive.

De quoi rester incrédule, de quoi s'esclaffer devant la blague... mais quel manque de respect! Et il y a de nombreux respiriens sur terre qui vivent (beaucoup plus longtemps que les omnivores à pratique digestive classique, d'ailleurs) et enseignent ce qui semble être l'évolution annoncée de notre espèce. Très bien. Dépassons donc les lois élémentaires de la biologie pour ne plus concevoir la digestion comme un pourrissemnt interne et pensons que nous pouvons des nutrimes de la lumière, de l'atmosphère et des forces géologiques. IL parait même qu'elle va partir à l'île Maurice pour rencontrer un maître respirein qui ne s'alimente plus depuis des années. L'idée stupide que la déshydratation peut tuer un homme en quelques jours est assurément obsolète. La preuve évidente, c'est que vivent des milliers de respiriens, et que d'ailleurs certains affirment qu'ils deviennent ainsi immortels. Des Dieux, quoi.

Respectons donc les Respiriens. On précise toutefois qu'il faut d'abord en passer par tout un enseignement de l'esprit et une maîtrise de ses émotions pour devenir respirien. Je me suis documenté, il y a des sites formidables! Ne tentez donc pas l'expérience sans avoir auparavant coupé les ponts avec la société et les problèmes, en légant tous vos biens, par exemple, à la cause respirienne pour vous en détacher. On sentirait poindre la secte, là, non? Certains respiriens, pensent être d'origine extra-terrestre, d'autres insisitent plutôt sur le côté scientiste de l'expérience, d'autres sur les  enseignements mystiques venus d'Orient... et puis on parle même de joyeux respiriens qui chantaient gaiment dans les camps de concentration du III° Reich allemand car ils n'éprouvaient aucune difficulté à se nourrir...

Comme l'on trouve toujours plus pur que soi, il faut donc bien se garder de se prétendre ayatollah. Ne condamnons donc pas plus les Respiriens que les mangeurs de foie gras, nous verrons bien à qui l'évolution finit par donner raison. Comme il y a des articles sur Mediapart qui appellent à boycotter les OGM, le foie gras, les produits x ou y, il serait peut-être bon d'être vraiment radical et de ne plus communiquer tout cela que dans une édition respirienne...

Pour les incrédules : lien

Et pour faire bonne mesure, un article du Figaro à propos d'un film traitant le respirianisme (lien

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.