La mystique des Purs

Nous les Purs, sommes les seuls à porter les vraies valeurs de la Gauche.

Valls, DSK, Lamy... les appels à l'exclusion se multiplient au PS. Portés par d'obscurs groupuscules et associations, abondement relayés par les blogs et articles de Mediapart, l'idée d'une purge de la droite du parti hégémonique de gauche fait son chemin. Le hasard, ou peut-être pas, veut que cela coïncide avec le quinzième anniversaire de la mort de François Mitterrand. Là, souvent les mêmes, dans les commentaires aux divers articles qui sont consacrés au sujet, fustigent la déviance à droite des socialistes à l'époque mitterrandienne. Le seul président de gauche de la Cinquième république est accusé d'avoir, en social-traître, dévoyé le peuple de gauche pour mieux l'asservir au grand capital.

On reproche à Mitterrand le tournant de la rigueur, la construction européenne... mais aussi et surtout d'avoir fait naître une génération de socialistes sans scrupules et calculateurs, seulement préoccupés de récupérer leurs anciens strapontins sous les ors de la République. Vraiment, avec un pareil mentor, comment ne pas s'étonner de l'actuelle déliquescence? Exit la suppression de la peine de mort, les 39h, la cinquième semaine de congés payés, la construction européenne et l'ISF.

Et puis on va encore plus loin. On remue les vielles cendres. Guy Mollet, c'est trop facile. On n'épargne même plus Léon Blum : "au procès de Riom, il a avoué avoir géré le capitalisme en bon gestionnaire". Que de compromissions dans les accords de Matignon en 1936 : rien à mettre au crédit du Front Populaire, tout n' a été obtenu que par les grèves ouvrières. Blum n'a fait que pactiser avec les Radicaux de Daladier, et a refusé d'aller faire la guerre d'Espagne.

On invoque donc Jaurès. Jaurès? Social-traître aussi. Un petit-bourgeois qui freinait le processus révolutionnaire de Guesde. Jules Guesde , mais il a particpé à l'union sacrée de 1914, il a renié ses principes. Allons, remontons jusqu'à Blanqui. Lui, en prison sa vie durant, était un vrai révolutionnaire. A moins que ce ne soit par narcissisme qu'il aie choisi de tout échouer pour paraître aux yeux de l'Histoire comme une victme expiatoire. Allons donc jusqu'à la Révolution française... mais Robespierre n'aimait-il pas la petite propriété paysanne? Et Saint-Just? Un poseur qui n'a su tirer que de vains discours puisés dans le rousseauisme à l'heure ou il aurait fallu intensifier encore la Terreur, museler les restes de la Convention. La pseudo-Révolution et sa Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen, quelle arnaque en fait... on aurait mieux fait de laisser l'Ancien Régime, cela nous aurait évité Napoléon et son successeur direct, Sarkozy.

Par contre, nous, les Purs, nous savons ce qu'il faut faire. Nous jugeons toute compromission avec les forces maléfiques du capital comme une condamnation irrévocable, après un procès d'intention aux social-traîtres. Notre bonne conscience est sans limite, car nous achetons à l'hypermarché des produits labellisés commerce-équitable. Nous ne votons pas pour le PS, nous l'avons déjà fait et la Révolution n'a toujours pas eu lieu. Les Français sont toujours exploités par le grand capital, contrôlé en sous-main par Israël.

Il faudrait tout partager, mais protéger d'abord les emplois en France. Il faudrait régulariser les sans-papiers mais pas qu'ils ne prennent ma place. Il faudrait nationaliser les banques parce que la Poste, c'est mieux. Je suis contre le nucléaire, contre le pétrole, mais les éoliennes ça dénature le paysage et je ne veux surtout pas que l'électricité augmente. Je dis que tous les politiques sont pourris mais je m'abonne à Mediapart pour le dire à tous les gens qui lisent les artcicles politiques. les gens de de Droite sont des fascistes et ceux de Gauche des collaborateurs. J'adore répéter que Sarkozy est un nabot, qu'il est hongrois et que sa femme est italienne et riche, cela me permet de dénoncer leur xénophobie.

Je me rends compte que même Mediapart est noyauté par le Mossad et la CIA, ils participent au complot qui a fait arrêter Assange pour protéger leurs petits intérêts corporatistes de journalistes. Bientôt on découvrira que serge Dassault manipule Mediapart pour porter DSK au pouvoir. Ils n'ont d'ailleurs toujours pas relayé les informations essentielles sur le 11 septembre, faux attentat destiné à mettre la main sur le pétrole du Moyen-Orient. La Crise financière, c'est de la poudre aux yeux. Il suffit de nous donner le pouvoir, à nous, les Purs, pour que tout aille mieux. On nous reproche toujours le Cambodge... c'était pas si mal, le Cambodge. On avait "épuré" la société d'un bon tiers.

On nous dit qu'on est pas tolérants, nous les Purs, alors que, finalement, personne ne nous laisse expliquer longuement en quoi nous sommes infiniment supérieurs à tous ces politiciens et citoyens mous. Nous les Purs, on est des durs. Si je n'avais pas peur de la police, j'irais peut-être même essayer de saboter les caténaires du TGV... mais non en fait, j'exagère. La posture du pur, je la prends surtout pour écrire mes commentaires sur Mediapart.

PS : Il serait malvenu de vouloir identifier les Purs.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.