Wauquiez : la fibre sociale de Droite

Alors qu'une femme a tenté de s'immoler devant l'Elysée pour des problèmes de logement (et sans doute aussi des problèmes psychiatriques, on sait bien qu'aucun geste ne viendra de là), l'animateur du courant de l'UMP Droite sociale, sacré oxymore, vient d'avoir une nouvelle idée lumineuse afin de débarasser le Reich, pardon, l'Etat français de ses pararsites. Réserver les logements sociaux aux gens qui travaillent.

Cela parait tellement évident que l'on se demande pourquoi nous n'y avons pas pensé plus tôt : les chômeurs, les gens en maladie, les parents isolés qui élèvent leurs enfants, les jeunes qui ne trouvent pas rapidement de voie professionnelle... tout ces gens là dégageant (où? c'est une autre question),il ya aurait enfin des places dans les logements sociaux, et pour cause. Si l'on éjecte de ces logements tous ceux qui ont des revenus faibles, voire idécents (mais, là, dans le vrai sens du terme), on peut y mettre les travailleurs pauvres, qui ont, d'ailleurs, aussi des revenus scandaleusement faibles.

Wauquiez a bien compris la méthode Sarkozy : on divise. On divise même les pauvres. Il n'y a plus de carottes à promettre, même plus à partager, alors on jette l'autre, l'autre encore plus pauvre, en pature à la haine, à la jalousie, à l'envie. Ces profiteurs, ces parasites, qui mènent grand train dans les cités HLM, qui profitent de la société, tous ces chômeurs en fin de droits qui se la coulent douces, ces handicapés et malades de longue durée qui se mettent à clopiner en approchant de pôle emploi... Vidons-les donc des logements sociaux pour attribuer ceux-ci aux travailleurs pauvres, ou pas d'ailleurs, qui pourraient ainsi être tentés de voter pour Sarkozy, sachant qu'il est le seul à pouvoir mettre en oeuvre une politque aussi inhumaine.

Excluons plus pour se loger plus dans les HLM... le slogan de 2012. La droite sociale de Wauquiez, c'est vraiment un laboratoire di'dées puantes.Les dérives de l'assistanat déjà dénoncées par Wauquiez nous avaient mis sur la piste. Même si le ministre prend soin d'enrober de précautions oratoires ces déclarations, il sait très bien quel est le message qui passe, qui est entendu par tous, et d'abord par l'électorat de l'UMP. Les pauvres, c'est bien connu, ne votent pas, et ne connaissent pas encore vraiment Wauqiez et la droite sociale.

Il y aurait pourtant des solutions plus efficaces : faire ne sorte que chacun puisse avoir un travail. Ou encorefaire en sorte qu'il y aie plus de logements sociaux. Mais ça , ce serait de la politique, et non plus de la polémique.

STO.jpgwauquiez-le-puy7.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.