Honneur à l’équipe nationale de foot féminin

Il est une heure du matin, je viens de regarder le documentaire sur les footballeuses de l’équipe de France qui espèrent gagner le championnat du monde.

Il est une heure du matin, je viens de regarder le documentaire sur les footballeuses de l’équipe de France qui espèrent gagner le championnat du monde.

Alors que ces temps-ci, les nouvelles de la planète ne me portaient guère  à l’optimisme, tant nous les humains semblons incapables de prendre conscience de la gravité de la situation de notre petite boule, je viens, comme après les élections européennes, de trouver une magnifique raison d’espérer.

Ce reportage sur cette équipe féminine de foot, staff évidemment compris, m’a comblé, car bien plus  qu’un « documentaire » de qualité, ce qui est déjà beaucoup, il laisse rayonner sans le moindre pathos la joie de vivre d’un groupe de jeunes femmes portées par des valeurs de solidarité et de responsabilité.

De telles personnes me font croire en un avenir possiblement heureux.

Et quand j’ai perçu dans le regard admiratif des cadettes qui ne rêvent de par le Pays que de leur ressembler, je mesure l’immense responsabilité des politiques dont beaucoup détournent la confiance des électeurs en  ne rêvant que de pouvoir, d’honneur et d’argent pour soigner leur ego.

Au lieu de dépenser leur énergie à séduire des Etats auxquels vendre leurs armes, qu’ils favorisent la vie, qu'ils développent le réseau associatif créateur de bonheur !

Notre jeunesse nous donne, à nous les vieux de 40 à 91 ans des leçons d’esthétique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.